Culture, Arts et Lettres > Récompenses > Actualité

Espagne : 100000 € de moins dans le budget d'un prix littéraire

Il en reste cependant encore 100.000 €

Le vendredi 15 février 2013 à 16:54:26 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

C'est l'un des prix les plus importants du monde hispanique, et cette année, pour sa 17e édition, il sera amplement amputé. Le prestige n'y perdra certes rien, mais la dotation, elle, va subir la crise. Au lieu des 200.000 € qui sont chaque année versés, le lauréat n'en touchera que la moitié.

 

 

 

 

Cette décision compte parmi les nombreuses mesures qui découlent d'un contexte économique douloureux en Espagne, et impacte le secteur de la culture, et par définition du livre. Les organisateurs de El Premio Primavera de Novela, Espasa y Ámbito Cultural de El Corte Inglés, se désolent de cette situation, mais le choix s'impose. 

 

« Cette modification a été apportée du fait de la situation économique », précisent-ils à l'agence Reuters, en appuyant toutefois sur le fait que 100.000 € restent une somme importante - et l'événement en lui-même ne se sépare en rien de sa superbe. Depuis 1997, il s'est donné pour mission de « soutenir la création littéraire et de contribuer à une grande diffusion du roman, en tant que forme d'art contemporain ».

 

L'édition 2013 ne dérogera pas à la règle, elle sera simplement moins garnie.

 

Cependant, le succès et tout de même au rendez-vous puisque ce sont 301 oeuvres venant pour 170 d'Europe et 89 d'Amérique du Sud que le jury pourra examiner. Les 42 supplémentaires sont issus de différents pays. Cette année, la présidente sera Ana Maria Matute.

 

Pour approfondir

photo Gary Nicolas

   

Directeur de la publication de ActuaLitté. Homme de la situation.

 

Mots clés :
Espagne - crise économique - coupure budgétaire - prix littéraire



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Voyage au bout du livre #1 : L'éditeur, passeur professionnel

Voyage au bout d'une livre, c'est le titre de l'une des rubriques que je propose désormais sur la plateforme Les...

Ecrivez, on s'occupe du reste La littérature selon Amazon , le reportage selon Arte #StorySeller

Ceci est un Post LT/Commentaire du reportage Un format Très bâtard, une succession de prises de notes relatant/paraphrasant en...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com