Le monde de l'édition > Reportages

L'ebook a 40 ans > 2011 > Traduction et révision, du Chili à la Suisse

Par Marie Lebert,Le mardi 28 juin 2011 à 10:50:41 - 1 commentaire

12

  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Imprimer
  • Envoyer à un(e) ami(e)

illustration

Quelle est la place du livre numérique chez les traducteurs et les réviseurs ? Voici deux expériences parmi d’autres, celle d’Alicia Simmross, éditrice à Santiago du Chili, et celle d’Anna Álvarez, traductrice près de Genève.

Alicia, éditrice à Santiago du Chili


Alicia Simmross est éditrice de livres à Santiago du Chili, c’est-à-dire qu’elle révise des publications en espagnol avant leur diffusion. Elle raconte en juin 2011 : « À présent je travaille comme éditeur pour une entreprise d'ingénieurs, où je m’occupe de l'édition de leurs projets, mais je continue d’être reliée au monde du livre au Chili, entre autres activités, avec mon groupe indépendant d'édition et de traduction pour tous genres d'écrits (www.ababa.cl). »

Lit-elle des livres numériques ? « J'ai commencé il y a un an environ à lire des livres au format numérique parce que je trouvais que cela m'offrait la possibilité de pouvoir lire beaucoup de livres que je n'avais pas en version imprimée. Même si j'adore le papier et pouvoir prendre un livre dans les mains, le feuilleter, pouvoir sentir le papier, son odeur, et avoir des livres-objets dans ma bibliothèque, je trouve que l’ebook offre d'autres possibilités au lecteur, surtout pour des raisons économiques et de disponibilité d'ouvrages dans un pays lointain comme le Chili.

En ce moment je lis un livre imprimé pendant la semaine, et quand je ne suis pas chez moi, le week-end, j'emporte un livre numérique dans un iPad, puisque ce n'est pas lourd à porter et parce que je peux lire des livres différents de ceux que j’ai acquis pour ma bibliothèque [de livres imprimés].
 »

Comment voit-elle l’expansion du livre numérique ? « Je pense que son expansion va être vraiment très rapide et massive. Mais, de toute façon, je ne crois pas que les livres imprimés cessent un jour d'exister. Aujourd'hui on est vraiment plus sensible à la question de l'écologie et évidemment le papier est un bien de plus en plus "cher", donc le livre numérique est un atout de ce côté-là.

En plus, à présent, avec la crise économique mondiale, il est vraiment facile de trouver des livres gratuits au format numérique qui soient intéressants, donc je pense que le livre numérique est une alternative très séduisante pour ceux qui aiment la lecture. Surtout, par exemple, dans un pays comme le Chili, où le prix des livres est assez élevé puisque c'est un produit soumis à la TVA. 
»

Anna, traductrice près de Genève

Basée dans le bassin annécien, non loin de Genève, Anna Álvarez est traductrice de l’espagnol ou de l’anglais vers le français. Elle raconte en juin 2011 : « Après un Master de traduction littéraire à l'Université d'Angers en espagnol et un Master de traduction spécialisée à l'Université de Genève en anglais et espagnol, j'ai traduit des articles et un livre consacré au livre numérique, ainsi qu'un ouvrage d'histoire de l'art prochainement publié chez Droz : "Graphic history : The «Wars, Massacres and Troubles» of Tortorel and Perrissin" du Pr Philip Benedict. Je suis également professeur de langues (espagnol, FLE et anglais), bien que ce ne soit pas mon activité principale.

En 2009, j'ai effectué un stage chez l'agrégateur numérique Numilog, déjà en pleine expansion, où j'ai découvert les différents enjeux du numérique pour le monde du livre. J'ai découvert l'aspect technique lié à la production des ebooks et le rôle prépondérant des informaticiens et des commerciaux dans le lancement de ce nouveau support de lecture. Il semble que les professionnels du livre devront avoir plusieurs "casquettes" pour pouvoir suivre le mouvement, ce qui aura certainement un impact aussi sur les formations préparant aux métiers du livre
. » 

Comment Anna voit-elle l’avenir ? « Je pense que la croissance du livre numérique va se poursuivre grâce à l'engouement des lecteurs actuels (en général) pour ce nouveau support et pour les appareils électroniques de pointe, comme on le voit pour les téléphones portables ou les appareils de lecture audio.

Il me semble très utile d'avoir les documents numériques pour tous les livres de type documentaire ou scolaire, car les recherches sont facilitées par la navigation par mots-clés. Je suis la première à m'en servir.  Pour mon mémoire de Master, qui consistait à comparer les traductions du  "Quichotte" d'Avellaneda, j'ai beaucoup utilisé le texte intégral espagnol numérisé, tombé depuis longtemps dans le domaine public. 

En revanche, un aspect de cette expansion m'inquiète : si au début on pouvait penser que cette nouveauté était une révolution pour la diffusion du savoir, des documents de toute nature, j'ai peur que le passage au numérique soit un peu trop "commercial". On risque peut-être de privilégier le support au détriment du contenu : je pense par exemple à mes élèves du secondaire qui sont fascinés par tout ce qui est technique, "moderne" mais se soucient peu du contenu de leurs jeux vidéos ou des sites qu'ils consultent sur internet. N'achèteront-ils pas des ebooks juste pour être "in" ?

En outre, si les livres numérisés aujourd'hui sont le plus souvent des livres qui existaient déjà en version papier, que se passera-t-il si les éditeurs décident de publier les nouveautés seulement sous forme numérique un jour ? 
»


Notre prochain épisode : 2011 > Du CERN à l’iPad

Nos épisodes précédents


Mots clés :
livre - numerique - anniversaire - traduction



Réactions

Publié par chrisf

 

Bonnes questions. Le numérique peut aussi permettre d'éviter de publier des livres qui ont une durée de vie très courte. J'espere que mon premier e-book aura une longue vie. Edité uniquement en numérique ;
http://itunes.apple.com/fr/book/id438885363?mt=11

Écrit le 29/06/2011 à 14:15

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Communiqué

Christian Garcin et "La Femelle du requin"

Dédicaces - Mardi 6 mai 2014 à 20h00 - A la librairie Rencontre avec Christian Garcin autour de ses derniers...

maestro diffusez vos communiqué sur actualitté

Profitez d'un vaste réseau de diffusion pour communiquer sur votre actualité, vos événements et vos parutions !
En savoir +

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com