Le monde de l'édition > Reportages

Manga numérique : le point de convergence des problématiques

Par Mario,Le jeudi 15 septembre 2011 à 10:37:16 - 0 commentaire

12

  • Zoom moins
  • Zoom plus
  • Signaler erreur
  • Imprimer
  • Envoyer à un(e) ami(e)

illustration

Selon les pays les problématiques liées aux manga numériques sont très différentes pourtant tous sont dans la même urgence. Il faut vite mettre sur place une offre numérique attrayante.

Aux États-Unis, le parc de machines (lecteurs ebook, smartphones, tablettes, PC) est suffisamment important. Les offres numériques de comics bien calibrées montrent la voie et indiquent que le marché est prêt. Seulement, l'offre est encore très insuffisante et les États-Unis ne sont pour l'heure qu'un vaste terrain d'expérimentations. La dernière expérience en date est J-Manga et vu qu'elle a vocation à devenir internationale, elle pourrait devenir l'arme ultime des éditeurs japonais.

Le Japon sur tous les fronts

Au Japon, les éditeurs se battent sur plusieurs fronts. Au niveau national, ils tentent de combattre le piratage à sa source et de décourager ceux qui scannent les manga. Ils préparent aussi la migration de leurs offres calibrées pour smartphones vers les tablettes, l'iPad en tête. Le problème reste qu'Apple, qui propose la machine la plus populaire, a une politique très strict en matière de contenu à caractère « érotique ». Les éditeurs vont-ils se tourner vers d'autres constructeurs au risque de perdre en visibilité ? Vont-ils accepter d'édulcorer les manga (plus de personnages pervers-rigolo, plus de fan service...) au risque de perdre une partie de l'identité de ceux-ci ? Toujours au niveau national, on constate deux tendances chez les auteurs. Ceux qui se rangent du côté des éditeurs, excédés par le piratage d'un côté et les pirates qui sans vergogne se vantent d'avoir piraté leurs oeuvres. Et de l'autre ceux qui tirent des enseignements du piratage pour proposer leurs offres numériques.


À l'international, les éditeurs japonais ont formé une coalition avec des éditeurs américains pour se débarrasser du scantrad. Enfin, ils réfléchissent aussi à des offres numériques à portée internationale comme J-Manga. Pour eux, la bataille numérique est d'importance, car elle pourrait ouvrir un canal de diffusion mondial avec des revenus considérables surtout s'ils proposent eux-mêmes leur solution. Pour autant se passer de l'expertise des éditeurs des autres pays ne semble pas pertinent.

Des catalogues numériques pauvres en Europe

En France, le marché est très peu développé pourtant si l'on se base sur la popularité des scantrad on constate qu'il y a réellement une demande : la diffusion en numérique et en simulcast des titres prépubliés dans les magazines japonais. Les éditeurs français semblent avoir bien analysé cette demande et arrivent avec de bonnes idées. Malheureusement, les éditeurs japonais ne semblent pas décidés à céder leurs droits autrement qu'au compte-gouttes.

Si l'on regarde du côté de nos voisins italiens, la situation n'est guère plus brillante que ce soit au niveau des manga ou des fumetti (BDs italiennes) numériques. Nos confrères de Manga Forever nous ont confié que Panini Comics avait annoncé, lors du précédent Napoli Comicon, son intention de se lancer dans la BD numérique, mais sans préciser à quelle date. Ils nous ont aussi indiqué que la maison d'édition qui produit le plus en Italie, Bonelli, n'a pas encore pensé à une offre numérique. Au mieux, on peut trouver quelques applications numériques lancées par les maisons d'édition Disney, Tunué, Aurea Editoriale e Astorina (notamment avec le fumetto Diabolik sur iPad).


J-Manga, un péché de gourmandise ?

Pour l'heure, les problématiques se recoupent toutes au niveau de J-Manga. On a pu constater que cette solution à vocation internationale lancée par les Japonais (et testée uniquement en Amérique du Nord pour l'instant) était loin d'être attrayante pour les lecteurs. Elle propose un système d'achat complexe, avec des prix élevés (quasiment équivalent au prix des manga en version imprimés), et les titres achetés sont stockés sur la bibliothèque virtuelle du site donc le lecteur ne les possède pas vraiment.

Les éditeurs japonais vont-ils se rendre compte de leurs erreurs et faire évoluer leur offre ? Ou resteront-ils (trop gourmands) bloqués sur cette première proposition ? Si cela devait être le cas, il se pourrait fort que les éditeurs japonais renforcent la répression contre le scantrad. On se retrouverait donc avec un conflit opposant des éditeurs sourds aux souhaits des lecteurs et des fans préférant rentrer dans l'illégalité pour assouvir leur passion.


Le fait que J-Manga soit destinée à devenir une solution internationale nous porte aussi à nous interroger sur l'avenir de l'offre de manga numérique en France. Les Japonais vont-ils geler toutes négociations avec les éditeurs français afin de pouvoir mettre en place un J-Manga en France ? Ou alors est-ce qu'ils vont accorder du crédit aux solutions que les éditeurs français envisagent et les laisser faire leurs propres expérimentations ? Si la première solution peut paraître plus lucrative de prime abord, on a pu constater que toutes les solutions testées en France sans les éditeurs français ont été des échecs...

Les dossiers Manga numérique :
Dossier précédent : Manga Numérique : Esquisse d'une offre idéale en France

Retrouvez prochainement l'intégralité du dossier Manga Numérique en ebook chez Numeriklivres

Mots clés :
manga - numerique - point - convergence



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Livre numérique gratuit

pub

Communiqué

Christian Garcin et "La Femelle du requin"

Dédicaces - Mardi 6 mai 2014 à 20h00 - A la librairie Rencontre avec Christian Garcin autour de ses derniers...

maestro diffusez vos communiqué sur actualitté

Profitez d'un vaste réseau de diffusion pour communiquer sur votre actualité, vos événements et vos parutions !
En savoir +

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com