Culture, Arts et Lettres > Salons / Foires > Actualité

Colloque autour d'Arno Schmidt, écrivain-photographe, à Arles

Traduction et photographie du réel...

Par Cecile Mazin,Le lundi 07 novembre 2011 à 11:34:35 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Du 9 au 11 novembre, prochain, se tiendront à Arles trois journées organisées par le Collège International des Traducteurs Littéraires d'Arles, l'École Nationale Supérieure de la Photographie, la Fondation Arno Schmidt de Bargfeld, autour de l'écrivain allemand Arno Schmidt.



Alors que les éditions Tristram vont rééditer les oeuvres de « l'écrivain-photographe », Scènes de la vie d'un faune, un colloque international est dédié à cette écriture en images, « et la traduction du réel qu'elle propose ».

La pratique photographique de Schmidt révèle à la fois le décor de ses récits (la lande de Lünebourg) et s'inscrit au coeur même de la genèse de son écriture. Arno Schmidt a photographié toute sa vie.

« Quoi qu'il en soit, on voit plus de choses qu'on ne peut en restituer », écrit-il. Dans la boîte noire où se loge notre cerveau, le processus de mise en langue nous oblige à choisir, interpréter, aiguiser, tailler. Un bain révélateur que Schmidt, photographe compulsif, mais qui ne procédait que rarement au tirage de ses photos, nommait « déshydratation ».

 

À la suite, se tiendront les 28e Assises de la traduction, du 11 au 13 novembre, également au CITL d'Arles.

 

« Rencontres interprofessionnelles ouvertes au public, les assises offrent au lecteur et au spectateur curieux l'occasion de rencontrer écrivains et traducteurs, de découvrir des oeuvres, d'assister à des conférences, de participer à des ateliers et d'écouter des lectures de textes traduits, souvent accompagnés de leurs originaux. Cette année, elles ont pour titre Traductions extraordinaire et mettront à l'honneur les monstres en traduction : il y sera question d'Arno Schmidt, mais aussi de Joyce, du numérique, et de La Disparition de Perec en japonais … »

 

Plus d'informations sur le site du CITL.

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

pub

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com