Culture, Arts et Lettres > Salons / Foires > Actualité

Damas, capitale culturelle du monde arabe en 2008

Après l'Algérie, c'est la Syrie qui hébergera cette manifestation culturelle

Par Victor de Sepausy,Le lundi 31 décembre 2007 à 14:27:10 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

La Ligue arabe désigne chaque année une région pour accueillir des activités culturelles et artistiques. Ce fut Alger en 2007. Ce sera Damas pour 2008 qui deviendra la capitale culturelle du monde arabe.

Tout au long de l’année, la ville syrienne proposera des activités musicales, théâtrales et intellectuelles. Quelques invités phares sont dors et déjà connus. Ainsi viendront la diva libanaise Fairouz, l’intellectuel américain Noam Chomsky et l’écrivain tchèque Milan Kundera.

Fayrouz, désignée comme la plus grande chanteuse arabe depuis la disparition de l’Egyptienne Oum Kalsoum, sera sur scène à partir du 28 janvier, vingt ans après son dernier concert en Syrie.

Ce sera en mai qu’une conférence réunira le linguiste et politologue américain Noam Chomsky, l’écrivain tchèque Milan Kundera et la romancière Isabel Allende, proche parente de l'ancien président chilien Salvador Allende.

Cependant la mise en place de cette manifestation culturelle n’est pas sans heurter certains intellectuels syriens, trop souvent victimes de répressions lorsqu’ils vont à l'encoredes idéaux du pouvoir en place.

L’écrivain syrien Ibrahim Haj Abdi qualifie cette opération de « festivités éphémères de la culutre »."Les intellectuels syriens auraient cru aux belles promesses (des organisateurs) si seulement, elles avaient été accompagnées d'efforts pour libérer l'un des plus importants intellectuels syrien, Michel Kilo", a-t-il récemment écrit dans le quotidien panarabe Al-Hayat.

Michel Kilo a été emprisonné en mai 2006 avec plusieurs autres signataires de la "Déclaration Damas-Beyrouth, Beyrouth-Damas" prônant une normalisation des relations avec le Liban.

Sept autres opposants, signataires de la "Déclaration de Damas" appelant, elle, à un "changement démocratique radical" dans le pays, ont été arrêtés à la mi-décembre.

"Mon expérience avec les organisateurs a vite dissipé l'espoir (...) de voir cette manifestation ressusciter le rôle de la culture, détruite depuis des décennies" dans la société syrienne, a renchéri la romancière syrienne Samar Yazbek dans Al-Hayat.

Il est vrai que dans un tel climat, on ne sait que penser d’une telle manifestation. La liberté de penser a encore du chemin à faire dans l’état syrien pour arriver à être acceptée par l’ensemble de ses structures étatiques.

Sources : AFP , , , ,

Pour approfondir

Mots clés :
Damas - Ligue - arabe - culturelle



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com