Culture, Arts et Lettres > Salons / Foires > Actualité

JC Menu lance une nouvelle maison d'édition « avant-gardiste »

L'apocalypse est au commencement de soi puisque la fin précède toute naissance

Par Nathalie Gentaz,Le vendredi 02 septembre 2011 à 10:41:59 - 2 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Dans une lettre publiée sur comixinflux.com, Jean-Christophe Menu, figure majeure de l’édition BD alternative, a annoncé le lancement d’une nouvelle maison d’édition, l’Apocalypse, après avoir quitté le conseil d’administration de l’Association, la maison d’édition française de bande-dessinée qu’il avait fondée en 1990.


L’éditeur français précise que l’Apocalypse sera plus en accord avec ses idéaux et ses désirs tels qu’ils ont évolué toutes ces années durant. En effet, l'Association était secouée par de fortes tensions entre la direction de JC Menu et certains membres fondateurs depuis 2006, qui ont  finalement abouti au départ de Menu cette année. (voir notre actualitté)

Pourquoi l’ « Apocalypse » ? JC Menu explique dans sa lettre que ce nom avait déjà été évoqué pour la revue publiée par Futuropolis en 1990 et que c'est Pacôme Thiellement qui lui a remémoré. Un parallèle avec son histoire, puisque que l’Apocalypse est une « révélation et résurrection bien plus que fin du monde ». De plus, l’éditeur travaillera avec Etienne Robial, fondateur des Editions Futuropolis dans cette nouvelle maison.

Les premières publications sont prévues pour la rentrée 2012, et la diffusion serait effectuée par les Belles Lettres. Au programme du catalogue : bandes dessinées mais aussi livres de dessins, textes, livres-objets et même disques et vinyls. JC Menu explique que le concept de l’Apocalypse, qui sera par ailleurs une SARL, sera bien différent de l’Association :
« L’Apocalypse ressemblera davantage à mes aspirations polymorphes que n’a pu l’être L’Association, dont j’ai respecté la ligne avant tout consacrée à la Bande Dessinée, même seul à la barre, alors que les statuts que j’avais rédigé pour L’Association s’engageaient dès 1990 à “gommer les clivages entre les différents moyens d’expression”. L’Apocalypse sera Rock’n’Roll. Et sous le signe du Double. »
Menu ne précise pas encore quels auteurs seront publiés chez l'Apocalypse. Il affirme cependant que nombre de ceux avec qui ils avaient travaillé par le passé sont prêts à le suivre dans cette nouvelle aventure. L’Apocalypse sera « un lieu éditorial à son image ». Fini, les associations avec qui que ce soit, l’Apocalypse sera bien du 100% Jean-Christophe Menu.


Crédit photo : David Rault

Sources : , , ,

Pour approfondir



Réactions

Publié par Patrick-Huet

 

Bravo à Jean-Christophe Menu pour cette initiative.

Se lancer dans la création d'une maison d'édition est une aventure qui requiert une grande énergie et un optimisme à tout crin pour surmonter les obstacles. Et ils sont nombreux.
Il est réjouisant de voir que la passion du bel objet livre (dans la forme et dans le contenu) est toujours présente.
Bon vent pour ce grand départ.
Patrick Huet - écrivain

Écrit le 03/09/2011 à 14:33

Répondre | Alerter

Publié par platane

 

ben oui du 100% Menu !
C'est très bien car c'est tout ce qu'il est capable de faire, non ?
Je suis bien curieux de voir ce que ça va donner !

J'espère juste que L'Apocalypse et L'Association ne vont pas se lancer dans une guerre fratricide tel Siné et Charlie hebdo ... mais je ne sais pas pourquoi je m'attends à voir JC Menu cracher sur ces traitres collabos qui seront encore à l'association !!
Comme il avait pu cracher sur Shampoing chez Delcourt ou Bayou chez Gallimard alors que c'est lui même qui était (partiellement) responsable de la fuite de certains auteurs de l'Association (cf dernier billet de Trondheim sur le blog de l'asso ...)
bref ...

En tout cas si guéguerre il y a (comme il y a eu à l'asso) cela montrera une fois de plus que les guéguerres d'artistes sont aussi ridicule que els guéguerres d'anars ou de gauchistes : celles de gens qui ne fréquentent que leur milieu intellectuel et politique.
(à suivre)

Écrit le 23/09/2011 à 11:42

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com