Culture, Arts et Lettres > Salons / Foires > Actualité

La Tour Montparnasse de bas en haut au Salon Paris se Livre

Présentation d'une enquête qui prend de la hauteur

Le jeudi 13 juin 2013 à 16:22:22 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Une journée avant le début du festival littéraire Paris se Livre, hébergé au sein de la Tour Montparnasse, les auteures Sylvie Andreu et Michèle Leloup ont présenté leur ouvrage sur le bâtiment, La Tour Monparnasse, 1973-2013, Je t'aime... moi non plus. Le beau-livre édité par la Martinière reconstitue pierre par pierre l'histoire du gratte-ciel de Paris.

 

 

précédent

image

image

image

image

suivant

Sylvie Andreu, Patrick Abisseror (Eitmm), Michèle Leloup

 

 

Après une courte introduction assurée par Patrick Abisseror Eitmm, qui s'exprimait au nom des 280 copropriétaires de l'ensemble immobilier Tour Maine-Montparnasse (Eitmm), les auteures Sylvie Andreu et Michèle Leloup ont entamé une rapide remontée de 40 années d'histoire architecturale. Débarrassée de l'amiante qui emplissait ses murs et plafonds, la Tour est enfin ouverte dans son intégralité.

 

« Des livres sur la Tour Montparnasse, il n'y en a pas. Sur la tour Eiffel ou la gare, on ne les compte plus, mais là, c'était aussi l'occasion de combler un vide » commence Sylvie Andreu. Bilingue, rédigé à partir d'un mètre cube d'archives et doté d'une solide iconographie, l'ouvrage démarre en 1840 avec l'implantation des gares et de la SNCF dans le quartier, et court jusqu'à nos jours. Dès 1934, le projet de construction d'une nouvelle gare prend forme, mais la Tour ne fera son entrée que près de 40 ans plus tard.

 

 

 

Le « beffroi » de Malraux, photographié par son ami Brassaï, a obtenu son permis de construire en 1968, et sera élevée en 3 ans à peine, selon des plans des architectes Saubot, Beaudouin, Cassan et Hoÿm de Marien. Très vite, des promoteurs prennent le relais pour rentabiliser la construction : Jean-Paul Ferroud, Wyllie Tuttle et Jean-Claude Aaron. 

 

Dès demain après-midi, le salon Paris se Livre ouvrira ses portes, et proposera notamment une séance de lecture nocturne, depuis le toit de la Tour.

Pour approfondir

photo Oury Antoine

   

Rédacteur en chef adjoint. Créateur du Juke-Books littéraire. Sensible aux questions sociales. A l'écoute sur http://www.coupdoreille.fr

 

Mots clés :
Tour Montparnasse - Paris se Livre - salon littéraire - architecture



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

pub

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Vers l'infini et au-delà : « Spoutnik », 49ème nouvelle du Projet Bradbury

Alors, bande de petits veinards, on est en vacances ? Pas moi ! Le Projet Bradbury se reposera quand il en aura terminé avec les [...]

Les écrivains et leurs lecteurs

  Je viens de lire deux ouvrages très différents qui mettent cependant en scène tous les deux des écrivains et des [...]

Surfing, Jim Heimann

Présentation de l'éditeur : Apportez une touche d'adrénaline à votre quotidien. Avec le calendrier perpétuel [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com