Culture, Arts et Lettres > Salons / Foires > Actualité

Un petit Festival de l'imaginaire : livres, ebook et jeux vidéo

A Clamart, la Petite Bibliothèque Ronde poursuit sa mission, dans le cadre d'un Festival

Le dimanche 24 février 2013 à 00:17:00 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Au mois d'avril, les 13 et 14, se déroulera à Clamart Le Petit Festival de l'imaginaire, découlant directement de son grand-frère, Zone Franche. Entrée libre et gratuite, à la Petite bibliothèque ronde de Clamart, entre 11h et 18h... Tout un programme, qui ne pouvait pas manquer d'attirer notre attention. Nicolas Perisse, responsable de l'offre multimédia à la PBR a partagé une partie de la programmation avec nous.

 

 

 

 

« Notre activité première, c'est d'accompagner les enfants dans la découverte de la lecture, et plus spécifiquement, dans un milieu social défavorisé. Tous les moyens sont bons, en quelque sorte, pour donner le goût de lire. Pour dépasser le salon du livre traditionnel, nous avons donc choisi de solliciter également les éditeurs numériques : Byook, Coctcotcot-apps, La souris qui raconte et d'autres maisons numériques seront présentes », assure-t-il.

 

Marie-Charlotte Delmas se souvient : « Zone Franche n'accueillait pas d'auteurs jeunesse : c'est une niche particulière. Mais à Clamart, on retrouve la Petite bibliothèque ronde, qui est l'ancienne Joie par les livres. En fait, j'ai simplement proposé à mes collègues de monter un festival autour de la littérature de l'imaginaire, dans le monde de la jeunesse. Je leur ai fait profiter de ce que Zone Franche était devenu, et ils ont aujourd'hui réalisé ce Petit Festival de l'imaginaire, qui sera essayé dans la bibliothèque de Clamart. » 

 

Enthousiaste et empressée, elle espère retrouver plus d'acteurs encore, plus diversifiés. Mais également les éditeurs qui sont déjà présents à Zone Franche, et qui disposent de collections jeunesse. « C'était un manque en France, et nous allons le faire. Et j'en suis ravie ! » 

 

Livres, numérique et jeux vidéo

 

Le festival s'ouvre très clairement à un public familial, des jeunes jusqu'à 12 ans - et plus, s'ils souhaitent découvrir des oeuvres inédites. Et une manifestation qui s'inscrit strictement dans le fonctionnement de Zone Franche : une gratuité des stands pour les exposants, un libraire local pour se charger des ventes... et la présence d'un acteur du jeu vidéo, pour présenter une sélection de titres vidéoludiques pour l'occasion. « Pour les éditeurs numériques, la librairie est plus complexe à gérer, puisque les achats se font au travers des ebookstores en ligne pour les applications. La solution, ce sont les concours pour faire gagner des applis, en offrant des codes de téléchargement. »

 

Et il paraît que, certains dimanches, à la PBR, on organise des battles de jeux vidéo... qui remportent un certain succès. « Dans le monde du jeu vidéo, il est important que les parents sachent qu'il n'existe pas simplement que des gros bras qui tuent à la file des zombies ou des aliens. De grands artistes collaborent aujourd'hui à la création de ces jeux », insiste Marie-Charlotte Delmas.

 

Nicolas Périsse s'amuse de cette idée : les dimanches numériques, une fois par mois, réunissent enfants et parents, autour de jeux vidéo. « Organiser des activités numériques pour les familles, chaque mois, c'est amusant. On voit des parents se confronter à leur progéniture, sur Mario Kart, sur des jeux collaboratifs, comme le Pictionnary sur Wii et bien d'autres choses. Ils participent autant qu'ils découvrent, des jeux de plateformes et globalement multijoueurs, soit en coopération, soit en compétition. Les parents... n'osent pas encore. Mais on assiste à de beaux moments : sur Mario Tennis Open, les enfants encourageaient leurs parents ou pour des jeux de musique, avec des maracas... C'est très drôle. »

 

Des sorcières et des lectures

 

La Fédération française des jeux de rôles sera présente pour des animations spécifiques pour les tout-petits, ainsi que la Gazette du sorcier, pour réaliser la fameuse Cérémonie de la répartition. Tout un chacun pourra savoir dans quelle maison de Poudlard il pourrait se placer... Le reste sera tourné autour de présentations de jeux et d'applications livres... 

 

« Une exposition autour des sorcières sera présentée... mais je préfère vous en laisser la surprise », sourit-il, malicieux. « Dans tous les cas, nous mettrons notre savoir-faire de médiateur au service de la lecture numérique. Parmi nos missions, celle de faire découvrir les oeuvres aux plus jeunes, et de les accompagner dans la lecture de texte numérique est primordiale. C'est exactement comme pour un livre papier, mais ici, on peut avoir une interaction, tous ensemble, avec une émulation globale, qui stimule les enfants. » 

 

Mais nul doute que nos copains des Histoires Sans Fin s'intéresseront de très près à cette manifestation !! Plus d'informations, en attendant, à cette adresse.

Pour approfondir

photo Gary Nicolas

   

Directeur de la publication de ActuaLitté. Homme de la situation.

 

Mots clés :
littérature de l'imaginaire - jeunesse - festival - Petite bibliothèque ronde



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

#StorySeller Ecrivez, on s'occupe du reste La littérature selon Amazon , le reportage selon Arte

Ceci est un Post LT/Commentaire du reportage Un format TRES bâtard, une succession de prises de notes relatant/paraphrasant en...

L'Académie Balzac et chapitre.com, Partenaires à la recherche de nouveaux auteurs

« L'édition oublie qu'elle doit tout aux auteurs et elle laisse les nouveaux partir chez Amazon Publishing. Il est...

Et maintenant, une page de publicité : « Spot », 35ème nouvelle du Projet Bradbury

La publicité fait, qu'on le veuille ou non (en général, c'est plutôt "ou non"), partie intégrante de...

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com