Patrimoine et éducation > Scolarité France > Actualité

François Hollande veut l'option numérique dans chaque filière du lycée

B@c

Par Antoine Oury,Le vendredi 30 mars 2012 à 00:02:15 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

François Hollande a ajouté un nouveau point dans son projet pédagogique en révélant son intention de créer une filière numérique : aux traditionnels ES, L et S, il faudrait ajouter le N... Mais en fait, non, puisque l'annonce a fait l'objet d'un démenti par son équipe de campagne, qui précise que le projet consiste en fait en la création d'une option numérique accessible à toutes les filières menant au bac général et au bac technologique.

 

Dans un entretien pour Femme Actuelle, le candidat du Parti socialiste pour la présidence s'est quelque peu enflammé en avançant la création, en cas de victoire, d'une filière « tournée vers le numérique » pour les élèves des lycées français. Fleur Pellerin, chargée du numérique dans l'équipe de François Hollande, a corrigé les dires du candidat : « Il ne s'agit pas de créer une nouvelle série numérique au sein du lycée général, mais de proposer aux lycéens une spécialité optionnelle tournée vers le numérique dans toutes les séries du bac général et du bac technologique » a-t-elle expliqué au journal Libération.

 

 

Pour l'instant, les textes officiels ont prévu l'introduction d'une option numérique dans les classes des séries Scientifique et STI2D (Sciences et Tech­no­lo­gies de l'Industrie et du Déve­lop­pe­ment Durable), une décision que l'équipe socialiste juge insuffisante : « Il faut sor­tir d'une vision où le numé­rique serait l'apanage des scien­ti­fiques ou infor­ma­ti­ciens: le numé­rique touche aux métiers de l'écriture, de la recherche en sciences sociales, au monde de l'économie, au médico-social, à la ges­tion... Il jouera égale­ment un rôle cen­tral pour la citoyen­neté de demain. »

 

Bien entendu, l'option numérique serait adaptée à chaque filière, selon les programmes et les exigences propres à chaque enseignement, a précisé Vincent Peillon, qui souligne également que les enseignants recevront une formation adéquate en « e-éducation ». 

Sources : VousNousIls , Libération

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Qui a peur du grand méchant loup ? « Chrono », 50ème nouvelle du Projet Bradbury

Le temps file : déjà le 50ème texte. D'ordinaire, chaque palier en dizaine est une source de satisfaction, mais à deux [...]

Le Paris me des kids, Marcella & Pépée

Présentation de l'éditeur : La Tour Eiffel dans tous ses états comme vous ne l'avez jamais vue. Couleurs pop et [...]

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com