Patrimoine et éducation > Scolarité France > Actualité

Lutte contre l'illettrisme : grande cause nationale 2013

"Un fléau souvent dissimulé et ignoré"

Le mercredi 12 juin 2013 à 12:27:03 - 2 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Les chiffres ont été un électrochoc pour le gouvernement : 7 % des citoyens français ne maîtrisent pas la lecture et l'écriture. Pourtant, ces 2,5 millions d'adultes, ou de plus jeunes, ont été scolarisés en France. Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a choisi de faire de la lutte contre l'illettrisme la grande cause nationale de cette année. D'autres compétences de base et utiles aux quotidiens tels que le calcul font partie des difficultés rencontrées par des hommes et des femmes, dont on parle peu, mais qui sont bien là.

 

 

 

 

Le 1er mars 2013, le label Grande Cause Nationale a été attribué par le premier ministre Jean-Marc AYRAULT au collectif « Agir ensemble contre l'illettrisme », fédéré par l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI). « Contrairement à ce que l'on imagine, ces personnes ne sont pas en grande précarité ou en situation d'exclusion. Plus de la moitié travaillent et sont intégrées socialement », confie Anne Messegue, chargée de mission régionale à l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme.

 

Même si les études pointent une tendance inquiétante à l'âge adulte, tout commence évidemment à l'école. Pour ne pas que le problème amplifie année après année, et pour empêcher que se creuse un écart de plus en plus important, l'éducation nationale doit agir. Il s'agit non seulement de prévention, mais aussi d'action.

 

Dans une tribune publiée le 11 juin sur Huffington Post, George Pau-Langevin, ministre déléguée chargée de la réussite éducative a exprimé sa satisfaction sur les mesures prises par le gouvernement actuel : « L'article 5 de la loi sur l'École votée par le Parlement ne laisse aucune place au doute : l'illettrisme est un fléau, souvent dissimulé et ignoré, que le gouvernement et la majorité souhaitent combattre à bras le corps ».

 

Les actions ? « La priorité au primaire, le "plus de maîtres que de classes", la formation des enseignants, l'ouverture de 60 000 postes sont autant d'avancées majeures de la loi pour la refondation de l'École portée par Vincent Peillon qui permettront de prévenir au mieux l'illettrisme ».

 

La prévention ? « Il en va de même pour les dispositifs d'accompagnement à la scolarité qui viennent aider les élèves en difficulté, ou encore pour le soutien financier apporté par le ministère à toutes les associations ou mouvements d'éducation populaire qui interviennent dans ce domaine ».

 

L'enjeu ? « Savoir lire, partager la maîtrise d'une langue commune est fondamental, tant scolairement que du point de vue de la création de ce qu'on appelle le lien social ».

 

Une lutte sur tous les plans et dans tous lieux 

 

La ministre rappelle le poids des facteurs territoriaux et l'influence des enjeux socio-culturels dans la réussite éducative. « Dès lors, il convient de regarder ce qui se passe hors les murs de l'école.  Les associations, locales ou nationales, les collectivités, les familles, chacun a un rôle à jouer en la matière. » Pour combattre l'illettrisme, elle liste également les mots clés qui permettent d'ouvrir les portes et de briser les barrières : « ouverture, discussion, travail collectif, concertation, rencontres sur le terrain ».

 

Sur le terrain, les entreprises sont un lieu primordial pour faire face à l'illettrisme. Le ministre du Travail Michel Sapin s'est rendu lundi 10 juin à Lyon à l'occasion du lancement de la campagne de sensibilisation. Il a signé ce jour-là le plan régional de lutte contre l'illettrisme.

 

Les Assises régionales de la prévention et de la lutte contre l'illettrisme se sont déroulées dans plusieurs villes de France au début du mois. Un seul mot d'ordre pour les collectivités, les associations, les responsables de l'Education, de la Santé ou des Ressources Humaines qui y participeront : il est possible de renouer avec la lecture ou l'écriture quel que soit son âge.

 


L'association Clé lutte contre l'illettrisme par vonews95

 

 

 

Sources : Huffington Post , Education Gouv , Illettrisme Grande cause 2013 , Lyon Capitale , 20 minutes

Pour approfondir

photo Lauren Muyumba

   

Lauren Muyumba, journaliste apprentie. Encre ouverte sur le monde, bille de motivation, plume d'esprit, support web.

 

Mots clés :
Illettrisme - Grande Cause 2013 - Prévention - Nationale



Réactions

Publié par Tom

 

"le problème amplifie" ?
plutôt "le problème s'amplifie".

Bref, nous avons bien quelques soucis avec l'illettrisme..

Écrit le 12/06/2013 à 13:25

Répondre | Alerter

Publié par 9 1/2

en réponse à Tom  

Il me semble que le verbe amplifier peut se conjuguer à la forme pronominale..

Écrit le 13/06/2013 à 13:38

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Qui a peur du grand méchant loup ? « Chrono », 50ème nouvelle du Projet Bradbury

Le temps file : déjà le 50ème texte. D'ordinaire, chaque palier en dizaine est une source de satisfaction, mais à deux [...]

Le Paris me des kids, Marcella & Pépée

Présentation de l'éditeur : La Tour Eiffel dans tous ses états comme vous ne l'avez jamais vue. Couleurs pop et [...]

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com