Le monde de l'édition > Société > Actualité

Attaque de pirates marocains contre la Maison des Ecrivains

On n'est plus tranquille sur internet...

Par Nicolas Gary,Le dimanche 04 novembre 2012 à 07:36:19 - 2 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Le site internet de la MEL, Maison des Ecivains et de la Littérature, ne s'est toujours pas remis du passage des Moroccan Hunters, groupe de pirates informatiques, qui ont fait tomber le site de l'Association, ce vendredi soir, affichant de manière bin visible le logo de leur équipe. 

 

 

 

 

« Le site de la Maison des Ecrivains et de la littérature est en cours de maintenance », affiche désormais le site, qui n'est toujours pas revenu sur la toile. Et les pirates revendiquent leur action : « Nous n'insultons la religion de personne, alors pourquoi insulter notre religion maintenant ? » Ajoutant : « Je proteste contre le manque de respect envers notre prophète bien-aimé, Mahommet. » 

 

La suite n'est pas bien passionnante, et pour la direction, rien ne semble expliquer cet acte. Contactée par l'AFP, Sylvie Gouttebaron ne voit en effet aucun lien entre le hacking du site et la programmation prochaine, ou passée. À moins que Nedim Gürsel n'ait attiré l'attention de pirates un peu ignares : l'écrivain turc doit venir présenter le 25 octobre prochain son nouvel ouvrage, L'Ange rouge, publié chez Seuil... 

Consacré aux années d'exil du poète turc Nâzim Hikmet en Europe de l'Est, ce nouveau roman évoque autant le Berlin d'avant et d'après la chute du mur qu'il éclaire la vie d'errance et la reconversion au communisme de cette figure révolutionnaire et controversée, à laquelle l'auteur avait déjà consacré une thèse en confrontant son oeuvre à celle d' Aragon.

 

« Mais contrairement à son roman Les Filles d'Allah qui avait fait polémique, ce livre n'a rien à voir avec la religion », souligne la direction. Un jugement de pirates un peu trop hâtif alors ? Reste que pour l'heure, entre 600 et 700 fichiers concernant des auteurs inscrits dans la base du  site ont été supprimés. La directrice assure qu'elle va porter plainte. 

 

Les Moroccan Hunters revendiquent d'être des « tireurs d'élite marocains » et travaillent à « protéger la patrie et défendre l'intégrité territoriale en luttant contre les ennemis de l'islam ».

 

« hacker le site de la maison des écrivains, quelle prouesse ! quelle prise de risque ! Les "chasseurs marocains" sont encore des "tirailleurs" », peut-on toutefois lire dans les commentaires de leur page Facebook, où le piratage est revendiqué.

Pour approfondir



Réactions

Publié par Julien

 

Anecdote qui frise le grotesque ?

Sauf qu'il s'agit d'une manifestation d'intolérance venue d'une organisation se référant à l'Islam.

Certes, tout honnête homme sait que la majorité des musulmans sont plutôt réservés et pacifiques mais il n'en reste pas moins que les signes d'un Islam agressif existent et que parmi les cibles de cette intolérance il y a les intellectuels, bien sûr!

Alors, grotesque cette attaque ?

Écrit le 04/11/2012 à 07:55

Répondre | Alerter

Publié par Karl-Groucho D.

 

Au-delà des conjectures sur pourquoi, etc., si je lis bien : « entre 600 et 700 fichiers concernant des auteurs inscrits dans la base du site ont été supprimés. La directrice assure qu'elle va porter plainte. » ?

La directeuse en chef ne fait donc pas de sauvegarde quotidienne de son site ? Lourdée instantanément sans indemnités pour faute lourde ! Et que ça saute !

K.-G. D.

Écrit le 04/11/2012 à 16:09

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com