Le monde de l'édition > Société > Actualité

CNL : Une 'école de traduction littéraire, à vocation internationale'

Intéressante démarche...

Par Cécile Mazin,Le mardi 31 janvier 2012 à 15:04:04 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Le Centre national du livre, poursuivant sa vocation à favoriser tout à la fois la traduction vers le français et l'extraduction depuis le français, vers des territoires inconnus, vient de publier un appel à candidature. Ce dernier concerne la formation et la mise en place d'une nouvelle génération de traducteurs, et fait suite au rapport de Pierre Assouline. 

 

De concert avec l'Association des traducteurs littéraires de France, et poursuivant les réflexions formulées à l'occasion des Assises de la traduction littéraire de Arles, le CNL va ainsi s'ouvrir à une session de formation, du 7 avril au 23 juin prochain. Une première, à dimension expérimentale évidente, pour assurer aux jeunes traducteurs, aussi bien français qu'étrangers, un approfondissement de leurs connaissances. 

 

L'ouverture des inscriptions à cette session se fera dès demain, 1er février. 

 

« Confiée à Olivier Mannoni, président de l'ATLF, le CNL- ETL entend développer une approche pédagogique novatrice, fondée sur un enseignement non d'une langue, mais d'une pratique de la traduction. Fondé sur la transmission des savoir- faire, il s'appuie sur des traducteurs professionnels confirmés et reconnus pour leur excellence.

 

Se distinguant des schémas classiques, l'enseignement s'articule autour de deux axes: un travail collectif interlangues de traduction de textes, réunissant étudiants français et étrangers représentant jusqu'à une dizaine de langues ; un volet professionnalisant, faisant appel à l'ensemble des acteurs de l'édition.

 

Editeurs, traducteurs, responsables de droits, juristes, ainsi, en lien direct avec le monde de l'édition, le CNL-ETL a-t-il vocation à répondre, en même temps qu'aux attentes de professionnalisation des traducteurs, aux besoins des éditeurs de littérature étrangère qui connaissant aujourd'hui une véritable difficulté à trouver des traducteurs expérimentés dans des langues non majoritaires.

 

Avec ce projet, le CNL s'inscrit dans la continuité de l'action qu'il mène depuis maintenant trente ans en faveur de la traduction : chaque année, 20 % des titres de littérature étrangère publiés en France et 10 % des traductions en français dans le monde sont soutenus par le CNL, dans plus de 35 langues. Et renforce résolument son action internationale, qui constitue, avec le développement d'une offre numérique et la diffusion du livre sur l'ensemble du territoire, une priorité de l'établissement pour les années à venir. »

 

L'appel à candidature et le formulaire sont disponibles à cette adresse.

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

L'Académie Balzac et chapitre.com, Partenaires à la recherche de nouveaux auteurs

« L'édition oublie qu'elle doit tout aux auteurs et elle laisse les nouveaux partir chez Amazon Publishing. Il est...

Et maintenant, une page de publicité : « Spot », 35ème nouvelle du Projet Bradbury

La publicité fait, qu'on le veuille ou non (en général, c'est plutôt "ou non"), partie intégrante de...

Pourquoi écrivez-vous, Olivia Elkaim ?

  . Olivia Elkaim est l'auteur de trois romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008), Les Oiseaux noirs de...

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com