Le monde de l'édition > Société > Actualité

De Gaulle, remède contre la baisse du niveau de l'écrit

M'en prendrez deux pages chaque jour trois fois par jour. Si ça ne passe pas, achetez Bukowski...

Par Mario,Le mercredi 09 juin 2010 à 09:18:06 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Tout était parti d'une pétition qui n'aurait pas fait plus que cela parler d'elle, sans une petite médiatisation bien sentie. Les Mémoires de De Gaulle au programme, certains professeurs de Lettres avait du mal à ce que passe la pilule. « Ce choix inapproprié, conjugué avec l'annonce de la division par deux du temps imparti à notre enseignement, est la preuve du pas supplémentaire franchi par le pouvoir dans le “refoulement du littéraire”. C'est sa suppression qui est maintenant programmée », expliquaient-ils.

Et puis, en guise de réponse, quelques auteurs, pas vraiment parmi ceux de l'avant-garde française reprennent les étendards. Max Gallo, Pierre Assouline et d'autres entendent défendre les vertus littéraires du général. « Il a brossé dans son oeuvre des tableaux qui sont depuis longtemps entrés dans la littérature française », estime l'Académicien Gallo.

Évidemment, impossible d'en rester là. Et cette fois, c'est la Fondation de Gaulle qui fait part, dans un communiqué adressé à l'AFP, de sa stupeur. Diantre, le général, pas littéraire ? Impensable !

De Gaulle, homme de lettres et d'épée

« Si les Mémoires de guerre ne sont pas un texte littéraire parce que leur propos serait utilisé à des fins politiques et non à des fins artistiques, que dire alors des oeuvres de César, Cicéron, Bossuet, Saint-Simon, Chateaubriand, Victor Hugo, sans oublier le Pascal des Provinciales qui était justement au programme de terminale L l'année dernière ? », questionne lourdement la Fondation.

C'est que le petit de Gaulle a fait preuve, dès sa plus jeune enfance d'une culture étendue, et d'un goût pour la lecture qui s'est manifesté à travers un éclectisme certain. Et sa langue... tout ce qu'il y a de plus classique.

Mais ce n'est pas tout : il faut encore considérer l'aspect pédagogique de la chose. Car « dans un temps où l'on se plaint de la baisse du niveau de l'expression écrite, étudier le style du général de Gaulle, en observer la construction et la syntaxe, en analyser le vocabulaire, tout cela ne peut qu'aider à la formation des lycéens ».

Et de conclure avec ferveur que les mots du général étaient aussi des armes. Alors qu'on le laisse accéder à cet honneur posthume...


Cher Georges Brassens,


Comme tu ne prendras pas connaissance de ces informations stupéfiantes, je vais me contenter de citer l'un de tes textes que j'affectionne tout particulièrement, et qui me semble assez bien convenir à la situation.
Quand sonne le tocsin sur leur bonheur précaire
Contre les étrangers tous plus ou moins barbares
Ils sortent de leur trou pour mourir à la guerre
Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
(c'est aussi sur Deezer)

Sources : , , ,

Pour approfondir

Mots clés :
programme - lettres - gaulle - professeurs



Réactions

Publié par Betty

 

"De Gaulle n'a jamais parlé de ses déportés politiques qu'en troisième lieu, après avoir parlé de son Front d'Afrique du Nord. Le trois avril De Gaulle a dit cette phrase criminelle : "Les jours des pleurs sont passés. Les jours de gloire sont revenus." Nous ne pardonnerons jamais.... De Gaulle ne parle pas des camps de concentration, c'est éclatant à quel point il n'en parle pas, à quel point il répugne manifestement à intégrer la douleur du peuple dans la victoire, cela de peur d'affaiblir son rôle à lui, De Gaulle, d'en diminuer la portée" Marguerite DURAS - La douleur

Écrit le 10/06/2010 à 08:00

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date ou...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com