Le monde de l'édition > Société > Actualité

Deux mois pour que la filière du livre appréhende la hausse de TVA

Le petit Pierre, sur lequel il serait bon de ne pas en jeter, je vous prie

Par Cecile Mazin,Le vendredi 09 décembre 2011 à 09:12:21 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Frédéric Mitterrand et Valérie Pécresse ont mandaté en urgence un pompier en chef, Pierre-François Racine, pour éteindre, ou tout du moins calmer, l'incendie provoqué par la hausse de TVA dans le secteur du livre. C'est que le plan de rigueur Fillon II n'est pas de tout repos pour les professionnels, mais moins encore pour ses ministres...

Et c'est Pierre-François Racine (photo) qui, chargé de la « mission d'accompagnement de la filière du livre dans la transition liée au passage à 7 % du taux réduit de TVA », s'est donc vu refiler le bain avec l'eau du bain. Et ses premières conclusions sont sorties. Âmes sensibles s'abstenir, c'est loin d'être du Verlaine, que le communiqué diffusé par la rue de Valois :

 
 

Afin que la transition n'affecte pas la filière du livre, en particulier la librairie indépendante, les professionnels se sont engagés dans la voie d'une révision des grilles de tarification.

 

Il apparaît toutefois que les caractéristiques techniques propres au secteur du livre – plus de 700 000 références en circulation, importance des stocks qui constituent les fonds des librairies, détermination du prix de vente par l'éditeur en application de la loi sur le prix unique du livre, et système d'information interprofessionnel – rendent nécessaire un délai de transition de deux mois pour la mise en oeuvre du nouveau taux de TVA réduit applicable aux livres.

Deux mois de rallonge, donc. Durant lesquels les éditeurs auront le temps de mettre en place la révision tarifaire. Mais attention : l'éditeur seul peut décider de cette hausse de prix, et que les petits ne se fassent pas impressionner.

 

 


On comprend de toute manière que le ministre de la Culture ne montera pas au créneau sur le sujet, et que si l'inattendu survient, ce sera du côté des chambres, surtout depuis que le Sénat a retoqué la proposition d'une TVA réduite passée désormais à 7 %. Il restera donc à déterminer ce que l'Assemblée nationale, plutôt orientée à droite, pourra en dire, puisque c'est elle qui aura le dernier mot.

 

En conclusion, on lira tout de même : « Afin d'accompagner la mobilisation exceptionnelle de la filière, dont les ministres saluent le sens de laresponsabilité, et de faciliter le processus de transition, le gouvernement déposera un amendement en ce sens au Parlement. »

 

La profession en saura gré au gouvernement...

Livres, chers livres... qui me portera jusqu'à vous ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

Pour approfondir

Mots clés :
TVA - mission - Mitterrand - délai



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com