Le monde de l'édition > Société > Actualité

Évaluation des ministres, pour juger de leur réussite

Ministres sinistres ?

Par Clément S.,Le vendredi 04 janvier 2008 à 09:20:25 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

L'information circulant à la vitesse de la lumière sur la toile velue de l'internet, personne n'y échappera. L'évaluation présidentielle de ses ministres donne des aspects de contrôle qualité, et prochainement de l'lysée à Matignon, on verra peut-être fleurir une Appelation d'Origine Contrôlée... par un cabinet privé d'audit.

Mais dans les deux secteurs qui nous ont intéressés depuis tout temps, comment une telle évaluation se fera-t-elle ? Pour Xavier Darcos, qui s'occupe de l'Éducation Nationale, le Monde précise qu'elle portera sur les heures supp' que les enseignants effectuent et l'ancienneté de leurs collègues de ZEP.

Mais Valérie Pécresse, qui officie pour l'université en particulier et le supérieur en général, le contrôle qualité se portera sur la « nouvelle gouvernance » tant à la mode. On considérera également les échecs et abandons des différentes filiales, tout spécialement pour la première des trois années de Licence, certes, mais toutes les premières années, de fait. Travailler plus pour remettre une copie correcte, en somme.

Le Monde nous remémore les paroles de M. Sarkozy, qui envisageait déjà le 29 mai dernier de soumettre ses ministres à « des objectifs qui permettront d'évaluer leurs résultats ». D'autant que le cabinet, Mars & Co, qui aura la responsabilité de cette évaluation déclare que « tous les objectifs politiques de Sarkozy sont chiffrables ».

Eh bien parlons Culture, dans ce cas... Mme Albanel devra répondre de « l'évolution de la fréquentation des musées lorsqu'ils sont gratuits », mais aussi de « la part de marché des films français en France », et de « l'évolution du piratage des fichiers audio et vidéo ». Et rien concernant la vente de livre ou le déclin des bibliothèques ? La dangerosité de Google Books n'est plus au goût du jour ? Et les subventions des bibliothèques ?

Enfin, pour obtenir leur bon point, les ministres respectifs respecteront les critères « de grands indicateurs destinés à rendre compte auprès des Français de l'action engagée pour moderniser en profondeur notre pays », a déclaré le Président.

Sources : , , ,

Pour approfondir

Mots clés :
audit - ministres - Fillon - Sarkozy



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date ou...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com