Le monde de l'édition > Société > Actualité

Financements publics du livre en Région Paca pour 2008

Sur 1 milliard € dépensé pour la Culture, combien pour le livre ?

Par Nicolas Gary,Le jeudi 05 juillet 2012 à 11:02:25 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

L'ARL Paca vient de communiquer sa dernière publication, 20 pages intitulées Les financements publics du Livre en Provence-Aples Côte d'Azur, 2008. « Il s'agit de la première enquête du genre relative au Livre : une centaine de collectivités (Conseil régional, Conseils généraux, communautés de communes et villes de plus de 10 000 habitants) ainsi que l'État ont fourni leurs comptes publics à l'Arcade. 100 millions d'euros, soit 10, 4 % des financements Culture, sont destinés au Livre en 2008 », explique Léonor de Nussac, directrice de l'ARL Paca.

  

Cette analyse du secteur Livre a été menée par l'Agence régionale du Livre Paca : financeurs, territoires, secteurs, bénéficiaires... 20 pages pour comprendre les financements publics du Livre à l'aube de l'acte III de la décentralisation et de la réaffirmation de l'exception culturelle. Un point à noter, les communes de moins de 10.000 habitants n'ont pas été intégrées - bien qu'elles aient des dépenses évidemment. 

 

Chaque donnée a été attribuée à un secteur. 7 secteurs ont été créés pour le Livre :

 

Auteurs : ensemble des crédits attribués directement aux auteurs (bourses principalement), et non aux structures les accueillant.

Édition : ensemble des crédits affectés aux maisons d'édition de livres et de revues quel que soit leur statut (associatif ou commercial), aux projets d'édition de livre ou de revue quelle que soit la structure porteuse (exemple : musées), et aux regroupements professionnels du secteur (ESF, Jedi Paca, EHP).

Librairie : ensemble des crédits affectés aux librairies et aux regroupements professionnels (Libraires du Sud, Libraires à Marseille, Libraires à Nice) en dehors des projets spécifiques d'animation littéraire, affectés au secteur “Vie littéraire”. Ne sont pas compris : les crédits d'acquisition en bibliothèque auprès des librairies indépendantes de la région (inclus dans le secteur “Lecture publique”), pourtant parfois considérés comme du soutien à ce secteur.

Lecture publique : ensemble des crédits affectés aux bibliothèques et médiathèques (sauf universitaires) en dehors des projets spécifiques d'animation littéraire, affectés au secteur “Vie littéraire”, ainsi qu'aux regroupements professionnels ou aux organismes dédiés à la Lecture publique (ABF Paca, CRFCB, COBIAC). Ne sont pas inclus les salaires des fonctionnaires d'état mis à disposition des collectivités.

Vie littéraire : ensemble des crédits affectés aux structures et aux actions relatives à la Vie littéraire, quels que soient les lieux où se déroulent ces actions (bibliothèques, librairies...). Ce secteur recouvre notamment les résidences, les manifestations littéraires et autres fêtes et festivals du livre, l'éducation artistique et culturelle, les actions en direction de publics spécifiques (personnes incarcérées, hospitalisées).

Bibliothèque (hors lecture publique) : ensemble des crédits affectés aux bibliothèques associatives ou spécialisées qui ne sont pas des équipements de Lecture publique. Ce secteur recouvre notamment les Bibliothèques pour tous.

Patrimoine : ensemble des crédits affectés aux actions de conservation du patrimoine écrit. Sont également intégrées au secteur les sociétés d'amis d'auteurs.

 

On y découvrira que le livre, dans le giron de la politique culturelle de la région Paca, avoisine les 100 millions € d'investissement, soit 10,4 % du montant total des dépenses culturelles - chiffrées à plus de 955 millions €. « Le poids des crédits consacrés au Livre par chaque type de financeur au sein de sa politique culturelle varie de 2,1 % pour l'État à 12,4 % pour les villes. » D'autre part, ce financement provient en grande majorité des villes, 67 %, puis des conseils généraux, à 14 % et des EPCI (intercommunalité), à 13 %. Le conseil régional n''intervient qu'à 4 %. 

 

 

 

 

Pour s'amuser, on constate que le ratio en euros par habitant est calculé. Ce dernier va « de 19 euros ITANT pour les Villes à 0,5 euro pour l'état. L'effort pour le Livre par type de collectivité est inversement proportionnel au rayonnement géographique des financeurs (du local au national). Si l'on ramène les crédits totaux Livre au nombre d'habitants de la région, on arrive au ratio suivant : 20,27 euros par habitant. Ce chiffre ne tient pas compte des crédits consacrés au Livre par l'ensemble des collectivités de moins de 10 000 habitants : il est donc sous-estimé. »

 

Mais chose plus intéressante, la région PACA finance en très grande partie le secteur de la lecture publique. 

 

« Sans surprise, la Lecture publique capte 91,5 % des crédits. Il s'agit de la mise en œuvre de la principale politique publique dans le domaine du Livre : le rendre accessible partout et pour tous les publics, gratuitement ou presque. Cela suppose des équipements, du personnel, du mobilier, des projets... et des acquisitions de livres ! Vient ensuite le soutien à la Vie littéraire pour 5,5 % des crédits : rencontres (lectures, ateliers, débats, présentations...) avec des auteurs de multiples façons (manifestations littéraires, fêtes du livre...).





Ces rencontres se sont énormément développées : on compte par exemple près de 130 manifestations annuelles en Paca. Celles-ci contribuent au rayonnement des territoires accueillants. L'édition en région réunit près de 1,5 million d'euros d'aide publique, chiffre significatif. Enfin, les autres secteurs se partagent le 1,5 % restant. »

 

À télécharger, à cette adresse. 

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

L'Académie Balzac et chapitre.com, Partenaires à la recherche de nouveaux auteurs

« L'édition oublie qu'elle doit tout aux auteurs et elle laisse les nouveaux partir chez Amazon Publishing. Il est...

Et maintenant, une page de publicité : « Spot », 35ème nouvelle du Projet Bradbury

La publicité fait, qu'on le veuille ou non (en général, c'est plutôt "ou non"), partie intégrante de...

Pourquoi écrivez-vous, Olivia Elkaim ?

  . Olivia Elkaim est l'auteur de trois romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008), Les Oiseaux noirs de...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com