Le monde de l'édition > Société > Actualité

L'urgence de lire : la dimension intellectuelle en danger

Deux journées de conférence autour d'une thématique essentielle

Le jeudi 20 juin 2013 à 15:56:56 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Depuis novembre 2012, l'appel a été lancé : L'Urgence de lire. Aujourd'hui, signé par plus de 3500 personnes, dont 9 prix Nobel, l'appel résonne plus fort encore : « Qu'est-ce qu'un homme, une femme, un enfant, une fois que sa vie est sauvée, sa nourriture et un gîte retrouvés, si, sans activité, il ne peut pas lire, écrire, dessiner ou communiquer ? »

 

 

 

 

Bon, la question est posée, et dans le cadre de la campagne lancée depuis plus de huit mois, deux journées de conférence à la Maison de l'Amérique latine sont organisées.  

Pour alerter la communauté internationale sur cette question fondamentale, Bibliothèques Sans Frontières a lancé, en novembre 2012, la campagne l'Urgence de Lire. Répondre aux besoins élémentaires est bien sûr prioritaire dans les situations d'urgence humanitaire.

Pourtant, nous avons expérimenté en Haïti combien accéder à la lecture ou à l'écriture en situation d'urgence, est capital pour la reconstruction des êtres, pour rétablir les liens entre les rescapés, pour sauver ainsi des vies en leur redonnant un sens.

 

La rencontre se déroulera avec l'intervention d'acteurs du monde culturel spécialistes de l'information et de la culture, intervenants humanitaires et de l'urgence, bailleurs de fonds « afin d'inventer, ensemble, une meilleure prise en charge de la dimension intellectuelle de l'être humain en danger ».

 

Les inscriptions se feront à cette adresse.

 

Rappelons que l'année 2013 a vu l'illettrisme devenir Grande Cause. Le 1er mars 2013, le label Grande Cause Nationale a été attribué par le premier ministre Jean-Marc Ayrault au collectif « Agir ensemble contre l'illettrisme », fédéré par l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme (ANLCI). « Contrairement à ce que l'on imagine, ces personnes ne sont pas en grande précarité ou en situation d'exclusion. Plus de la moitié travaillent et sont intégrées socialement », confie Anne Messegue, chargée de mission régionale à l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme.

Pour approfondir

photo Mazin Cécile

   

Journaliste ActuaLitté. Dame bibliothèque et pionnière du droit des femmes dans la rédaction. Actualités générales.

 

Mots clés :
illettrisme - lecture - urgence de lire - livres



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Devenir son propre livre : « La boucle du relieur », 48ème nouvelle du Projet Bradbury

Je ne m'en cache pas. D'ailleurs, ce n'est plus un secret pour personne : même si je suis fier d'avoir [...]

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com