Le monde de l'édition > Société > Actualité

La cohabitation entre librairies, bibliothèques, papier et ebook

Et les habitudes de consommation déjà prises

Par Clément Solym,Le mercredi 05 décembre 2012 à 11:54:15 - 3 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Dans l'univers numérique, le livre dématérialisé poserait presque en concurrent librairies et bibliothèques. Et comme les géants américains sont en train de se découper le gâteau, façon parts du lion, tout le monde redoute que le livre numérique ne prenne le pas sur le livre physique, et que le commerce dématérialisé ne brise le lien social. 

 

Une étude de Pew vient de montrer que les ventes de Kindles et Nooks avaient augmenté rapidement ces derniers mois, bien que l'intérêt des consommateurs se déporte progressivement vers les tablettes. Et que, parallèlement, les jeunes continuaient de fréquenter des bibliothèques, où les livres restent des biens culturels privilégiés et populaires. 

 

Une petite infographie s'imposait réalisée par TeachingDegree.org, permet d'avoir un regard complet sur la consommation de livres, papier et numériques, et surtout les habitudes des clients. Le tout démontrant clairement que le numérique ne tue pas le papier, et que personne ne délaisse radicalement l'imprimé pour l'ebook. (via Mashable)

 

 

Pour approfondir

Mots clés :
livre - lecture - consommation - habitudes



Réactions

Publié par City

 

C'est peut-être l'une des infos les plus rassurantes depuis longtemps ! Le livre papier ne serait pas en danger face aux numérique ? Génial et tant mieux. Pourvu que ça dure.

Écrit le 05/12/2012 à 12:27

Répondre | Alerter

Publié par Gilles

 

Le jour où l'on pourra prêter son livre numérique à tout le monde sans restrictions (DRM), le revendre, bref faire la même chose que le livre physique, celui-ci aura du souci à se faire, mais en attendant, le numérique restera marginal. Ou piraté pour faire ce que je dis plus haut.

Écrit le 06/12/2012 à 00:22

Répondre | Alerter

Publié par Jojo

 

Intéressant.
Pourquoi toujours parler de guerre entre les deux ?
Les deux sont complémentaires.
Personne ne peut nier que le livre papier est un objet extraordinaire et totalement indépassable.
L'e-book, lui, a ses avantages et correspond à d'autres usages.
Il n'y a pas lieu de se faire la guerre. Et je pense que l'on sera étonné de voir à quel point les gens auront toujours besoin du contact du papier, même les plus technophiles.
Personnellement, je travaille dans les nouvelles technos et baigne dans le numérique. Pour autant, mon compagnon de l'âme sera toujours une édition papier d'un roman culte et non un i-phone, i-pad ou autre objet peu sensuel.

Écrit le 11/12/2012 à 15:10

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Pourquoi écrivez-vous, Olivia Elkaim ?

  . Olivia Elkaim est l'auteur de trois romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008), Les Oiseaux noirs de...

Une Biblioboite ? Avec quoi dedans ?

Grace à ma Biblioboite, je suis e-Bibliothécaire ambulant maintenant ! Avoir une Biblioboite c'est bien… mais s'il...

Facebook, une vraie fausse bonne idée pour les auteurs indépendants

Les auteurs — et en particulier les auteurs indépendants — ont du pain sur la planche. S'ils souhaitent être lus, ils...

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com