Le monde de l'édition > Société > Actualité

Ne livrez pas le livre à la TVA, pétition pour soutenir le livre

Lancée par le MOTif et le Conseil régional d'Ile-de-France

Par Mario,Le jeudi 10 novembre 2011 à 10:32:25 - 8 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Alors que le gouvernement a annoncé une réévaluation de la TVA réduite la faisant passer de 5,5 à 7 % sauf pour les produits et service de première nécessité, différents acteurs de la chaîne du livre ont élevé leur voix pour protester.

On aura pu lire les réactions de la FILL (Fédération interrégionale du livre et de la lecture), du SNE (syndicat national de l'édition), du SLF (syndicat de la librairie française), du MOTif, ou encore de l'Ecla Aquitaine. Un constat s'impose, une TVA à 7 % ne fera pas gagner beaucoup d'argent au gouvernement (on estime le gain à 60 millions €) mais risque de fragiliser énormément l'industrie du livre.

 


Celle-ci est en pleine mutation vers le numérique et doit déjà composer avec les effets de la crise. Les libraires indépendants qui réalisent déjà une faible marge sur leurs ventes pourraient se retrouver dans une situation plus délicate. Si les librairies indépendantes sont en danger, la diversité culturelle est menacée. Pour faire entendre la voix des amateurs du livre au gouvernement, le MOTif et le Conseil régional d'Ile-de-France ont lancé une pétition :

 


                                                                Ne livrez pas le livre à la TVA !

À l'initiative de Serge Guérin, président du MOTif  et de Julien Dray, vice-président du Conseil régional d'Ile-de-France en charge de la culture, une pétition est lancée pour revenir sur le projet du Gouvernement d'augmenter la TVA sur les livres


                                                         Appel au Président de la République

La hausse de la TVA sur le livre est une atteinte à l'ensemble de la chaîne du livre, des auteurs aux lecteurs. La loi Lang a permis, en France, de préserver des librairies de qualité, de soutenir des emplois utiles et de maintenir une édition indépendante, garante de la pluralité des idées et des écritures. La décision du gouvernement remet gravement en cause l'esprit même de cette loi, et donc la diversité culturelle et la liberté d'expression.

Au moment où le livre traverse une crise grave, alors que les librairies sont menacées et que l'édition entre dans la tourmente de la crise, ce mauvais coup porté aux professionnels est un retour en arrière pour un gain budgétaire espéré très modeste. C'est un coup porté également contre le savoir, la culture, l'intelligence, contre ce qui fait la spécificité et la force de la France, son exception culturelle, en Europe et dans le monde.

Les signataires de cette pétition demandent au Président de la République de revenir sur ce projet et d'exonérer le livre de la hausse de la TVA.

Appel à l'initiative de Serge Guérin, président du MOTif, et de Julien Dray, vice-président du conseil régional d'Ile-de-France en charge de la culture

PREMIERS SIGNATAIRES
Julien DRAY, député de l'Essonne, vice-président du Conseil régional d'Ile-de-France en charge de la culture

Aurélie FILIPPETTI, députée de Moselle


Serge GUERIN, conseiller régional d'Ile-de-France, président du MOTif, observatoire du livre et de l'écrit en Ile-de-France (voir son intervention)

Anne HIDALGO, première adjointe au maire de Paris, conseillère régionale d'Ile-de-France

Jérôme IMPELLIZZIERI, conseiller régional d'Ile-de-France, président de la commission pour la Permanence Artistique et Culturelle

Jack LANG, député du Pas-de-Calais, ancien ministre

Corinne RUFFET, conseillère régionale d'Ile-de-France, déléguée nationale aux politiques culturelles d'EELV

Votre signature : stoptvalivre@gmail.com ou sur le site internet

 

On pourra aussi suivre le mouvement sur Facebook et sur Twitter.

Pour approfondir

Mots clés :
pétition - livre - TVA - augmentation



Réactions

Publié par gorhorg

 

Un livre est tiré à suffisamment d'exemplaire pour être vendu 10,00€, l'auteur gagne 1,00€, l'imprimeur 1,00€,l'éditeur 2,50€, le distributeur 2,50€ et le libraire 3,00€. Demain, ce livre va couter 0,15€ de plus. Chacun à bien des charges à payer mais imaginez-vous vraiment que tous ces acteurs ne peuvent absorber l'augmentation? Cette pétition est idiote, qu'ils en fasse une réclamant que les professionnels du livre absorbent l'augmentation de TVA et je la signerai. Sommes nous, écrivains, éditeurs, libraires moins responsables que les restaurateurs et allons nous rejoindre la frange méprisable de nos élus? Pour une fois, faisons en sorte que ce ne soit pas nos lecteurs qui épongent.

Écrit le 10/11/2011 à 11:12

Répondre | Alerter

Publié par grenouille musicienne grande musique

 

Zéro euro trente sept centimes de plus pour un livre de 25 €, cela ne va pas ruiner qui que ce soit !

Écrit le 10/11/2011 à 13:59

Répondre | Alerter

Publié par jel

 

Il y a une certaine discordance à demander un traitement préférentiel, i.e. a vouloir un taux inférieur au taux minimum.

Il ne s'agit pas d'être ramené au taux normal (19,6%), mais ici, de refuser d'appliquer une augmentation du taux de base pour tous (5,5¨vers 7%), pour soi, en prétextant un problème sur la chaîne du livre.

Il faut se remémorer, que dans cette chaîne, 10% seulement, vont à l'auteur, le reste à ceux qui sont autres...

in fine, sur un livre de 20€, cela amène une augmentation inférieure à 30cts d'euros !
Sur un livre de poche à 10€, 15cts d'euros.
Cela se passe de commentaire sur le crime envers l'humanité ;)

NB : à titre personnel, je pense que les livres sont trop chers (en général). Mais ici, ce n'est pas la T.V.A. qui est en cause, mais la boulimie de certains intermédiaires.

Écrit le 10/11/2011 à 16:20

Répondre | Alerter

Publié par Bée

 

Quelques centimes de plus sur un livre qui coûte 10 ou 20 €,ce n'est pas beaucoup et les différets métiers peuvent absober ce léger surcoût... C'est vrai pour les classes moyennes, les professionnels, les boulimiques de la lecture : de même que les fumeurs accro n'ont ni cessé de s'adonner à leur vice favori ni même baissé leur consommation au gré des augmentations des prix du tabac. MAIS, et c'est là la raison pour laquelle, personnellement, je vais signer cette pétition, il n'en va pas de même des lecteurs "fragiles". Je pense aux jeunes, aux collégiens pour lesquels les prof se battent et se rabattent sur les collections les moins chères (merci Librio d'exister), les étudiants fauchés, et l'on sait qu'il y en a...
Au-dela du misérabilisme - parfois nécessaire - il y a aussi "l'image", comme on dit aujourd'hui, "image" qui révèle la conception que l'on se fait du livre et de la lecture. La question est de savoire si le livre est ou non un produit de première nécessité, comme le pain. Si l'on répond oui à cette question, on ne peut accepter que le livre soit "déclassé" de la TVA plancher. Le pain est aussi un produit symbolique, n'étant plus notre aliment principal. Augmenter sa TVA serait impopulaire, interprété comme une marque de mépris des gouvernants, riches et rassasiés, envers le peuple qui vit difficilement. Il en va de même du livre : devons-nous laisser accréditer l'idée qu'il est un produit pour les riches ?

Écrit le 11/11/2011 à 08:40

Répondre | Alerter

Publié par mise en trope

 

La culture a été mise à rude épreuve sous ce gouvernement, lequel renonce en revanche à taxer les nuitées en hôtel de luxe (hum, par quel processus démocratique, alors que la loi avait été votée par le Parlement???)

Ce problème d'augmentation de la TVA 5.5% sur les choses essentielles est à voir dans ce contexte, me semble-t-il. Il serait bon de résister à toute augmentation des produits de nécessité et de culture, à la fois pour tous ceux qui n'ont pas les moyens de l'éponger et pour manifester la conscience que l'on a des choix iniques que fait ce gouvernement pour rééquilibrer ses comptes.

Écrit le 11/11/2011 à 12:53

Répondre | Alerter

Publié par Jean-Marc

 

Depuis le lundi 07 novembre (le jour même de l'annonce de la mesure...), une autre pétition est en ligne sur le net.

Plus de 12000 personnes l'ont déjà signée !!

Voici le lien :
http://www.petitionpublique.fr/PeticaoListaSignatarios.aspx?pi=P2011N16249

Je vous appelle tous à lire, signer et défendre avec ardeur cette pétition.

Merci

Écrit le 12/11/2011 à 10:41

Répondre | Alerter

Publié par Jean-Marc

 

Je signale l'existence d'une pétition s'opposant également à la hausse de la tva du livre.

Voici le lien :
http://www.petitionpublique.fr/PeticaoListaSignatarios.aspx?pi=P2011N16249

Cette pétition est en ligne depuis le lundi 07 novembre.
Elle a déjà recueillie plus de 12000 signatures.

Je vous invite tous à la lire, la signer et la faire connaître !

Écrit le 12/11/2011 à 11:06

Répondre | Alerter

Publié par lautrelivre

 

Un grand débat est proposé samedi à 16h autour de la hausse de la TVA avec Guillaume Husson du Syndicat de la Librairie Française, Vincent Monadé du MOTIF, Raul Mora de la librairie Envie de Lire et les éditeurs de l'autre LIVRE.

9e Salon de l'autre LIVRE
du 18 au 20 novembre 2011
à l'espace des Blancs manteaux
(48 rue Vieille du Temple, Paris 4e).

Programme complet, plan du salon et catalogue sur www.lautrelivre.net

ENTREE LIBRE ET HORS TAXE !

Écrit le 14/11/2011 à 17:15

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

La tête sous l'eau

Le corps, une fois dans l'eau et en profondeur, remonte toujours à la surface. Il est comme une bouée, un ballon : il [...]

Index des articles parus sur les ensablés depuis 2011 – réouverture du blogue fin août

Chers lecteurs, voici les vacances et l'occasion de lire, découvrir ou redécouvrir des auteurs oubliés. Vous trouverez [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com