Le monde de l'édition > Société > Actualité

Romain Gary, alias Emile Ajar, centenaire de l'homme double

Le romancier aux deux Goncourt aurait eu 100 ans ce 8 mai

Le jeudi 08 mai 2014 à 09:49:32 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Il est l'homme des deux Goncourt, et celui qui, aujourd'hui, aurait célébré le centenaire de sa naissance, n'eut été son suicide. « Ma vie a été un effort de ne pas être moi-même », assurait le prix Goncourt de 1956, pour Les Racines du ciel. Il récidiva en 1975 avec La vie devant soi, et quelques jours avant son suicide, le 2 décembre 1980, il confessera finalement cette dualité. 

 

 

 

Un centenaire, et l'hommage qui s'en suit, c'est aussi l'occasion de plonger dans les archives de l'INA, pour retrouver l'homme, son oeuvre, ses interventions télévisées. Le romancier parlait assez librement, comme dans cette émission de 1970, où il évoque la mort de sa mère, « il faut des années pour être vraiment touché en profondeur […] pour que votre personnalité s'adapte à un monde nouveau, celui où la personne qui était votre tout […] n'existe plus. Le monde entier n'est plus le même, c'est un changement de planète ».

 

« Aucun rapport avec Jean Seberg. Les fervents du cœur brisé sont priés de s'adresser ailleurs », voilà les derniers mots qu'il laissera, après avoir choisi de se suicider. Sa femme, l'actrice Jean Seberg, s'était également donné la mort l'année précédente. 

 

Dans celle-ci, c'est la lettre adressée aux éditions Gallimard, peut avant son suicide, que PPDA va évoquer, dans un reportage hommage rendu à l'écrivain. 

 

 

On pourra retrouver également les grandes révélations de Paul Pavlowitch, qui publiait chez Fayard un ouvrage, L'homme que l'on croyait, où il dévoile comme Émile Ajar n'était autre que Romain Gary. 

 

 

Car Pavlowitch avait fait plus que sa part du travail, dans l'imposture complète que fut ce doublé de Goncourt, puisque l'éditeur fut présenté comme le neveu de Romain Gary, et vint recevoir le Goncourt, à sa place. 

 

 

On pourra retrouver encore bien d'autres émissions où Romain-Emile de son vrai nom Roman Kacew, sur le site de l'INA.

 

A lire aussi sur le Nouvel Obs, Romain Gary, sa vie devant nous

 

L'occasion aussi de rappeler que Romain Gary est disponible en verison numérique : 24 oeuvres sont proposées à partir de 5,99 €, et notamment les Racines du ciel.  

Depuis l'aube, le chemin suivait la colline à travers un fouillis de bambous et d'herbe où le cheval et le cavalier disparaissaient parfois complètement ; puis la tête du jésuite réapparaissait sous son casque blanc, avec son grand nez osseux au-dessus des lèvres viriles et ironiques et ses yeux perçants qui évoquaient bien plus des horizons illimités que les pages d'un bréviaire. Sa haute taille s'accommodait mal des proportions du poney Kirdi qui lui servait de monture ; ses jambes faisaient un angle aigu avec sa soutane, dans des étriers beaucoup trop courts pour lui, et il se balançait parfois dangereusement sur sa selle, regardant avec des mouvements brusques de son profil de conquistador le paysage des monts Oulé, auquel il était difficile de ne pas reconnaître un certain air de bonheur. Il avait quitté, il y avait trois jours, le terrain où il dirigeait des fouilles pour des instituts belge et français de paléontologie et, après un parcours en jeep, il suivait à cheval le guide depuis quarante-huit heures à travers la brousse, vers l'endroit où Saint-Denis était censé se trouver. Il n'avait pas aperçu le guide depuis le matin, « mais la piste n'avait pas d'embranchement, et il entendait parfois devant lui un crissement d'herbes et le bruit des sabots. 

 

Pour approfondir

photo Mazin Cécile

   

Journaliste ActuaLitté. Dame bibliothèque et pionnière du droit des femmes dans la rédaction. Actualités générales.

 

Mots clés :
Romain Gary - Emile Ajar - prix Goncourt - centenaire



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Surfing, Jim Heimann

Présentation de l'éditeur : Apportez une touche d'adrénaline à votre quotidien. Avec le calendrier perpétuel [...]

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Livre numérique gratuit

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com