Le monde de l'édition > Société > Actualité

The Hunger Games : trop violent pour les bibliothèques ?

Le célèbre roman essuie de nombreuses plaintes quant à son contenu.

Par Fanny Pradier,Le mercredi 11 avril 2012 à 16:08:32 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

23 millions d'exemplaires du roman de Suzanne Collins ont été vendus à travers le monde. Le livre a fait l'objet d'une adaptation au cinéma qui connaît un succès certain. Mais l'ALA a signalé dans son dernier communiqué (voir notre actualitté) qu'il avait fait l'objet de nombreuses plaintes par les lecteurs, au même titre que Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur ou  Le meilleur des mondes.

 

Dans la liste des dix ouvrages les plus critiqués par le lectorat des bibliothèques, et dont les plaintes ont été répertoriées par un organisme affilié à l'ALA, The Hunger Games arrive en troisième position, après la série ttyl; ttfn; l8r, g8r de Lauren Myracle (écrite en langage texto, qui raconte le quotidien de jeunes lycéennes) et Couleur Terre, de Kim Dong Hwa.

 

Retrouver Hunger Games

dans notre librairie

Le premier est accusé de comporter un langage offensant, des allusions sexuelles explicites ou encore d'être inadapté à tous les publics. Couleur Terre, qui raconte la transformation d'une jeune fille en jeune femme, est lui aussi désigné comme inconvenant, parce qu'il s'agit en partie du récit de l'éducation sexuelle de cette jeune femme.

 

 

Pour Hunger Games, les lecteurs se seraient essentiellement plaints du langage utilisé, de la violence de certaines scènes, de sentiments qu'ils jugent tournés contre la famille. Certains ont même estimé que le point de vue de l'auteur faisait preuve d'insensibilité voire contenait des perspectives "satanistes".

 

L'auteur a déjà fait savoir qu'elle pouvait comprendre les remarques quant à la violence contenue dans l'histoire. Ils sont violents. « C'est une trilogie de guerre », s'était-elle expliqué.

 

Pour l'ALA, ces livres subissent un défi, puisque leur présence en bibliothèque est menacée par ces plaintes.

 

Et l'Association estime qu'ils font face à un tel défi quand « une plainte formelle et écrite remplie par une bibliothèque ou une école demandant qu'un livre ou tout autre support voit son usage restreint ou soit retiré, en raison de son contenu ou de son caractère inapproprié ».

 

 

 

 

Sources : ALA , Guardian

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

pub

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Vers l'infini et au-delà : « Spoutnik », 49ème nouvelle du Projet Bradbury

Alors, bande de petits veinards, on est en vacances ? Pas moi ! Le Projet Bradbury se reposera quand il en aura terminé avec les [...]

Les écrivains et leurs lecteurs

  Je viens de lire deux ouvrages très différents qui mettent cependant en scène tous les deux des écrivains et des [...]

Surfing, Jim Heimann

Présentation de l'éditeur : Apportez une touche d'adrénaline à votre quotidien. Avec le calendrier perpétuel [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com