Le monde de l'édition > Société > Actualité

Utiliser Google+ comme interface pour les auteurs

Google + veut faire entrer les auteurs dans son cercle

Le mercredi 29 mai 2013 à 11:38:09 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

D'après Jane Friedman, Google + est une valeur sûre pour les auteurs, plus solide même que Facebook, même si sa popularité est moindre. La rédactrice en chef du magazine Virginia Quarterly Review, s'attache à faire connaître en six étapes les avantages de cette interface. Le principal bénéfice : agrandir son carnet d'adresses, tout en réduisant le risque de plagiat.

 

 

 

 

 

L'Américaine Jane Friedman a posté l'article sur son site, faisant valoir sa connaissance du milieu de l'édition et de l'industrie médiatique - et ses propres compétences. Tout comme Facebook, Google Plus vise à partager des documents multimédias sur le web, permet d'élargir son cercle d'amis et de consulter des évènements. Il existe aussi la version pour smartphones : Google Mobile. Google + est aussi une plateforme dédiée aux proches et à la famille, mais qui concerne davantage les affaires professionnelles, d'où l'intérêt pour les auteurs.


Il reste encore une grande marche à franchir pour atteindre la notoriété de Facebook : le nombre de visiteurs est estimé à 750 millions, contre 65 millions seulement pour Google Plus. Mais l'analyse de Friedman décrète que les auteurs ont plus de chance de se faire remarquer. Simple calcul logique. Pour bien le faire comprendre, elle use d'une rhétorique un brin humoristique : « Préférez-vous être un gros poisson dans un petit étang ou un petit poisson dans un grand étang ? »

 

Un profil public

 

Google + comporte des avantages dédiés spécifiquement aux auteurs à travers la plateforme Authorship, qui porte une attention particulière sur le contenu original et unique de leur oeuvre, et leur préservation. Les échanges de liens et de références seront pondérés, en fonction de l'émetteur. Google Authorship est un lieu où les auteurs peuvent disposer d'informations qui s'affichent dans les résultats de recherches, parmi lesquels figurent les contenus. Cette fonctionnalité est censée fournir plus de visibilité, car les écrivains peuvent voir combien de personnes les ont ajoutés à leur cercle Google + .


Toutes les personnes ajoutées à un cercle peuvent voir les documents partagés. Le principe convient à une utilisation professionnelle. Contrairement à Facebook, beaucoup plus ciblé sur les connaissances, Google + s'adresse davantage aux internautes qui veulent faire de nouvelles rencontres. Un bon moyen pour promouvoir un livre et chercher des éditeurs. Friedman précise que cela permet de rentrer en contact avec des personnes qui partagent les mêmes centres d'intérêt, grâce à l'utilisation des cercles de communautés. « C'est inestimable pour les écrivains », écrit-elle.


La pratique du « social média » poursuit son ascension dans le domaine de la communication. Une manière de donner un coup de pouce aux auteurs pour se faire une place sur le marché du livre. Dans cette même optique, les informations du profil sur Google + seront diffusées dans Google Search. Grâce à cela, les écrivains pourront mieux découvrir le type de lectorat à cibler, d'après Jane Friedman. Google + étant « un bébé » du plus gros moteur de recherche au monde regroupant 100 milliards de requêtes chaque mois, d'après l'équipe de Google Search (données de 2012), cela peut en effet aider à se forger un carnet d'adresses. 


Avoir un compte Google Plus permet aussi de profiter de l'option « Hangouts ont Air » pour poster des vidéos qui seront affichées sur la page d'accueil, en même temps qu'elles apparaîtront automatiquement sur le compte Youtube. Pour les écrivains qui n'ont pas de connaissances techniques particulières, ou ni l'envie, ni le temps de lancer leur propre chaîne Youtube, c'est un moyen simple de diffuser des contenus multimédias.

Sources : Small Business trend , WebRankinfo , Janefriedman.com

Pour approfondir

photo Lauren Muyumba

   

Lauren Muyumba, journaliste apprentie. Encre ouverte sur le monde, bille de motivation, plume d'esprit, support web.

 

Mots clés :
Google Plus - Jane Friedman - Visibilité - Auteurs



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Le Paris me des kids, Marcella & Pépée

Présentation de l'éditeur : La Tour Eiffel dans tous ses états comme vous ne l'avez jamais vue. Couleurs pop et [...]

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

La tête sous l'eau

Le corps, une fois dans l'eau et en profondeur, remonte toujours à la surface. Il est comme une bouée, un ballon : il [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com