Le monde de l'édition > Société > Actualité

Vargas Llosa désabusé face aux résultats du 1er tour de la présidentielle au Pérou

Seuls les deux extrêmes restent en course : Fujimori et Humala.

Par Victor de Sepausy,Le jeudi 14 avril 2011 à 07:25:54 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Dimanche dernier, c’était jour d’élections au Pérou. On votait dans le cadre du premier tour de la présidentielle. Parmi les candidats présents, deux seuls restent désormais en lice : les deux extrêmistes.

A droite, Keiko Fujimori, fille de l’ancien président Alberto Fujimori (1990-2000) qui purge actuellement une peine de prison pour corruption et atteinte aux droits de l’homme. A gauche, Ollanta Humala, ancien chef militaire ayant agi dans l’ombre de la guérilla au sein d’opérations pas vraiment toujours pacifiques…

Pour l’écrivain péruvien Mario Vargas Llosa, c’est avoir, en fin de compte le « choix entre le sida et un cancer en phase terminale », rapporte l’AFP. Il faut dire que l’auteur prix Nobel de littérature s’était lui-même déjà présenté en 1990 contre Alberto Fujimori qui instaura, par la suite, une forme de dictature.

Il n’est donc pas question, pour Vargas Llosa de voter Fujimori. Mais, de l’autre côté, ce n’est guère mieux, ou tout du moins, cela reste très dangereux pour la paix au sein du Pérou. Humala, avec ses 31,7 % des voix au premier tour, contre 23,5 % pour Fujimori, a certainement de fortes chances de l’emporter au final. Mais rien n’est joué. Ce sont les modérés, à l’image de Vargas Llosa, qui feront le résultat.

Avant de voter pour le candidat de l’extrême gauche, Vargas Llosa déclare, dans le cadre d’une interview donnée à la chaîne TVN : « Je veux voir ce qui va se passer avec Humala, quelles sont réellement les conditions dans lesquelles il passera des alliances. Il faut voir ».

Avec l'ancien président de centre-droit, Alan Garcia, le Pérou a su, ces dernières années, développer habilement son économie, arrivant même à près de 9 % de croissance en 2010. Toutefois, la répartition de la richesse dans le pays reste encore très inégalitaire.

Sources : , , ,

Pour approfondir

Mots clés :
vargas - llosa - pérou - élections



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

La tête sous l'eau

Le corps, une fois dans l'eau et en profondeur, remonte toujours à la surface. Il est comme une bouée, un ballon : il [...]

Index des articles parus sur les ensablés depuis 2011 – réouverture du blogue fin août

Chers lecteurs, voici les vacances et l'occasion de lire, découvrir ou redécouvrir des auteurs oubliés. Vous trouverez [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com