Bd , mangas et comics > Univers BD > Actualité

François Schuiten fait don de ses originaux à la Belgique et la France

Pas tout, il en conservera un peu, tout de même.

Le mercredi 27 mars 2013 à 08:35:24 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

L'artiste belge François Schuiten vient de décider de faire don de 80 % de ses originaux, qui seront distribués à la BNF, la Fondation Roi Baudouin, au Musée de la Bande Dessinée d'Angoulême, à la Commune de Schaerbeek-Maison Autrique au Centre de l'Image de La Louvière et au CBBD. Exceptionnel.

 

 

 

 

 

Les Cités obscures de Schuiten célébreront leurs trente ans cette année, et les éditions Casterman annoncent que « le plus grand artiste belge contemporain de bande dessinée » va réaliser un don incroyable. Ainsi, cinq instances françaises et belges recevront les oeuvres du créateur, « afin de protéger ses travaux de l'usure du temps et de l'argent ». 

 

C'est également la résolution de multiples problèmes de succession qui s'amorce, alors que l'artiste « s'assure de la pérennité d'impressions de qualité de ses ouvrages, par-delà les évolutions technologiques ». 

 

Outre les planches originales liées aux « Cités Obscures », François Schuiten confie également à la Fondation Roi Baudouin les éléments préparatoires des volumes réalisés avec Claude Renard et son frère Luc Schuiten. Ces dessins et ces documents seront désormais conservés dans un « Fonds François Schuiten ». Les images réalisées dans le cadre de commandes extérieures et intégrées par la suite dans les albums et les autres dessins (scénographies, affiches, planches)  restent la propriété de la famille. 

 

L'artiste est né à Bruxelles le 26 avril 1956 dans une famille d'architectes. Il n'a que 16 ans lorsque ses planches sont publiées pour la première fois : "Mutation" dans l'édition belge de Pilote, précisent les éditions Casterman. Il travaillera avec son frère Luc, pour la réalisation du cycle Terres creuses, puis retrouvera un ami d'enfance, Benoît Peeters, pour Les Cités obscures. 

 

Grand prix Manga, à l'occasion du Japan Media Arts Festival de 2013, François Schuiten fut également grand prix de la ville d'Angoulême, en 2002.

 

Expérimentateur 

 

En janvier 2012, François Schuiten, nous avait fait redécouvrir une vieille locomotive de légende du siècle dernier, La Douce, en se servant d'une technique encore inédite dans le monde du Neuvième Art, la réalité augmentée.

 

Le procédé consiste en la superposition d'un modèle 2D et 3D. Derrière les considérations techniques, il suffit en réalité de placer la planche devant la webcam d'un ordinateur pour faire apparaitre la troisième dimension de l'image. « Vous voyez la locomotive à vapeur avancer vers vous avec son panache de fumée » décrit par exemple François Schuiten.

 

Mais la réalisation a demandé un travail minutieux de la part des équipes de Dassault Systèmes, qui l'ont secondé dans la mise en relief. Parce que les plans de cette mythique locomotive « 12.004 » franco-belge, la plus rapide des années 30 (165 km/heure au compteur, s'il vous plaît), ont pratiquement tous disparu.

 

Et à retrouver également de nombreux dessins de Schuiten en copyleft : 

 


 

Un colloque organisé à la BnF

 

À l'occasion du don que les auteurs ont consenti à la Réserve des livres rares, un colloque est organisé à la BnF : « Les Cités obscures. Du numérique au papier : allers/retours »

 

Ce colloque s'interrogera notamment sur des questions liées à la préservation des originaux : que devient une planche de bande dessinée lorsqu'elle est reproduite, imprimée, numérisée ? Qu'est-ce qui se perd de l'aura de l'original lorsqu'il se transforme en fichier numérique ? De quels enrichissements possibles la planche originale peut-elle se prévaloir au moment où la réalité augmentée s'infiltre dans la production imprimée ?

 

Régis Debray, Tristan Garcia et Pierre-Marc de Biasi comptent parmi les intervenants. La rencontre se terminera par une conférence musicale présentée par Schuiten et Peeters avec le compositeur Bruno Letort : Rêves d'archives.

 

Informations pratiques : jeudi 11 avril 2013 14h00 – 19h30  entrée libre Les Cités obscures Petit Auditorium (hall Est) Entrée Ouest Quai François-Mauriac - Paris 13e

 

Pour approfondir

photo Mazin Cécile

   

Journaliste ActuaLitté. Dame bibliothèque et pionnière du droit des femmes dans la rédaction. Actualités générales.

 

Mots clés :
François Schuiten - donation - France - Belgique



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

La tête sous l'eau

Le corps, une fois dans l'eau et en profondeur, remonte toujours à la surface. Il est comme une bouée, un ballon : il [...]

Index des articles parus sur les ensablés depuis 2011 – réouverture du blogue fin août

Chers lecteurs, voici les vacances et l'occasion de lire, découvrir ou redécouvrir des auteurs oubliés. Vous trouverez [...]

Livre numérique gratuit

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com