Bd , mangas et comics > Univers BD > Actualité

Le guide du zizi sexuel fait scandale au Québec

L’est pas fin.

Par Clémentine Baron,Le jeudi 18 août 2011 à 12:49:05 - 5 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

On se souvient du Guide du zizi sexuel, paru en France en 2001, qui mettait en scène Titeuf dans des situations des plus tendancieuses. L’album collaboratif de Pef et d’Hélène Bruller fait son entrée au Québec où il ne soulève pas moins de polémiques.

« Je trouve personnellement que c’est un peu vulgaire » explique une mère de famille, rappelant un passage du livre où l’enfant est invité à mettre son doigt dans un trou, lequel symbolise le sexe féminin, pour comprendre le geste sexuel. « Je trouve que ça vient banaliser un peu trop un geste qui est si important. »

Elle regrette aussi certaines images où les personnages ne semblent prendre aucun plaisir « C’est loin de représenter ce que cela doit être en réalité. » Des réactions qui peuvent amuser, si l'on se souvient combien la Suisse avait pu être choquée lorsque l'exposition avait ouvert ses portes en mars 2009. (voir notre actualitté)


Titeuf ne prend pas son pied

En dehors de la représentation des gestes érotiques qui sont tantôt trop vulgaires, tantôt pas assez démonstratifs, on reproche au Guide du zizi sexuel de viser un public trop large.


« Il y a une énorme différence entre un enfant de neuf ans et un autre de treize ans. Autant sur le plan physique que psychologique » rappelle la sexologue Julie Pelletier « Si les plus vieux peuvent trouver le contenu comique, les plus jeunes peuvent tout simplement ne pas comprendre l’information véhiculée. »

Elle souligne que l’humour sur ce type de sujet est à prendre avec des pincettes : « La ligne est mince entre l’humour et l’humeur et il ne faut jamais oublier que l’amour passe d’abord. » (via Canoe)

Sources : , , ,

Pour approfondir

Mots clés :
titeuf - guide - zizi - sexuel



Réactions

Publié par macniqua

 

Je suis assez d'accord dans l'ensemble, je n'ai jamais apprécié l'humour terriblement bas de plafond, vulgaire et grotesque de cette série, qui va trop loin dans la vulgarisation autant sexuelle que des grossièretés utilisées autant dans le dessin animé que dans les albums BD de Titeuf, si ça plait aux jeunes, c'est justement parce que c'est d'une certaine violence verbale "maîtrisée" à l'instar d'un certain south park américain de très mauvais goût également, banalisation des insultes et du vocabulaire de chartier.

Écrit le 18/08/2011 à 15:34

Répondre | Alerter

Publié par Nico1234

 

@Macniqua Il ne faut pas oublier que les gosses n'ont pas notre QI. Ni des gouts très développés. Je n'ai pas l'impression que la génération 90 soit particulièrement tordue ... enfin, pas plus que les autres à leur age.

Écrit le 18/08/2011 à 15:58

Répondre | Alerter

Publié par Daniel William

 

Macniqua, que vous semblez rétrograde. Peut-être comprendrez vous un jour que la vulgarité est une chose, mais que le second degré en est un autre. South Park critique, Titeuf explique, chacun à leur façon.

Écrit le 19/08/2011 à 09:55

Répondre | Alerter

Publié par Daniel

 

Pour un document sur la sexualité, il est à préciser qu'en 90 pages le clitoris est à peine mentionné:
Caroline de Haas, porte-parole de l?association "Osez le féminisme": « La publication en 2002 du Guide du zizi sexuel, de Hélène Bruller, illustré par ZEP, l?auteur de Titeuf, et l?expo qui a suivi ont été jugés comme ultra-modernes. Mais on n?y parle pas du clitoris. Dans le livre, le clitoris n?apparaît pas dans le glossaire, alors que l?on trouve gland, érection, vulve? On trouve trois lignes sur le sujet et il est présenté comme un mini-zizi de garçon et une phrase peut laisser entendre qu?il sert à faire pipi. Autant apprendre à conduire sans voiture ! »

Écrit le 19/08/2011 à 10:57

Répondre | Alerter

Publié par Macniqua

 

Et là, je ne suis pas d'accord avec vous, si je suis soi disant rétrograde, les québecquois ont encore une certaine conception du "sacré" sans même avoir besoin d'être croyant ou religieux, du sacré et du respect, d'une façon de "bien faire la chose", Titeuf et beaucoup d'autres oeuvres massacrant le langage français en stupidifiant et simplifiant les termes usités dans ces oeuvres, contribuent à un vulgarisme du langage chez nos jeunes enfants qui, excusez moi de vous faire toucher terre, n'ont pas besoin de ça en "plus" pour être de parfaits roturiers au niveau du vocabulaire, tantôt on se penche sur l'école qui est de plus en plus simplifiée, voir elle aussi, stupidisée pour des générations qu'on sait être moins bien éduquées par un laxisme général par cette génération, qui sera encore plus laxiste et je m'en foutiste de donner une éducation appropriée de nos enfants dans la prochaine, les canadiens / québecquois l'ont déjà très bien compris, et pour peu que ce soit un état assez "sécuritaire" comme ils le disent chez eux, avec le recul qu'ils ont, la perception sacralistique qu'ils ont, eux, encore de l'enfance et de l'éducation "propre", de leur "bon sens", je leur accorde le chapeau bas de ne pas se laisser faire de cette manière et de lever un peu, les boucliers face à ce genre de tendances. Je sais qu'on s'écarte un peu du débat central, mais laissons le québec décider de ce qui est bien ou non, pour leur enfance, je suis entièrement d'accord avec eux.

Écrit le 20/08/2011 à 14:15

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

La blancheur qu'on croyait éternelle, Virginie Carton

Présentation de l'éditeur : Mathilde aimerait bien devenir chocolatière mais elle est trop diplômée pour ça. Elle ne...

Dessins littéraires

Croquis de mémoire définit bien les textes de Jean Cau de ce volume : ce sont des souvenirs esquissés, sans souci de date, de...

La logique du grain de sable: Galtier-Boissière (1891-1966) ou de l'utilité des ensablés dans les commémorations, de Carl Aderhold

Les commémorations ont ceci de paradoxal que bien loin de nous ramener à l'événement commémoré, elle nous renforce...

Livre numérique gratuit

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com