Bd , mangas et comics > Univers BD > Actualité

MyMajorCompany BD sort deux poulains de son sérail

Merci les internautes !

Par Antoine Oury,Le vendredi 02 mars 2012 à 12:37:35 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Les deux premiers titres financés à l'aide des membres de MyMajorCompany seront disponibles aujourd'hui sur les présentoirs des librairies : Le chômeur et sa belle, de Jacques Louis, et Shrimp, signé Mathieu Burniat, Matthieu Donck et Benjamin d'Aoust ont chacun reçu 25000 € via le site de financement participatif.

 

Les deux bandes dessinées, présentes sur MyMajorCompany BD depuis son lancement le 17 octobre 2011, ont toutes deux atteint le seuil maximal de financement, qui est donc fixé à 25000 €. Ce montant couvre l'édition, l'impression et la distribution des albums, qui sont par ailleurs présélectionnés par Dargaud, Dupuis et Le Lombard.

 

Pas chère, l'édition...

 

« Le contrat est de toute façon signé avant l'ouverture de la jauge, nous précise-t-on du côté de MyMajorCompany BD, et ils seront donc publiés quoiqu'il arrive ». « Le plus dur pour un auteur aujourd'hui n'est pas de trouver un éditeur, mais un public, qui a le choix entre 5000 bandes dessinées publiées par an en France » : un financement certes, mais aussi une façon de faire monter le buzz autour d'un « choix du public », à la façon de la campagne promo autour de la chanteuse Irma, lancée par MyMajorCompany version musique.

 

Retrouver cette BD dans la librairie de ActuaLitté

 

 

Effectivement, « Les bandes dessinées ont déjà été lues plusieurs centaines de milliers de fois » constate MyMajorCompany BD, qui précise que les tirages ne sont pas définis à l'avance par les éditeurs.

 

Et c'est là que le bât blesse : Le chômeur et sa belle est publié par Dupuis, tandis que Dargaud se charge de Shrimp : sûrement pas les maisons d'édition les plus nécessiteuses en matière de liquidités, puisqu'ils sont les « leaders dans le secteur de la BD en Europe », comme le souligne lui-même Michaël Goldman, fondateur de MMC. (voir notre actualitté)

 

Le droit du futur

 

Belle opération, donc, pour MediaParticipations, associée de MMCBD : le financement des albums aux frais des internautes, et on récolte les recettes en cas de succès. Car la rémunération des internautes laisse dubitatif. Leur « droit à des revenus futurs » au prorata de leur mise est en effet dégressif par rapport aux ventes, et reste limité aux trois premières années d'exploitation de l'album.

 

Jusqu'à 8000 exemplaires vendus, ils percevront 25 % du prix public hors taxe (PPHT), soit pour 5000 albums vendus 0,65 fois leur mise de départ. Le pourcentage est ensuite divisé par deux au fil des ventes, jusqu'à atteindre 3 % une fois la barre des 30000 exemplaires vendus.

 

Ce n'est qu'à partir de 40000 albums écoulés que l'opération est vraiment intéressante pour les internautes, qui toucheront leur mise X2, puis X3 à partir de 100000 albums vendus. Les contributeurs ont cela dit été généreux : Le chômeur et sa belle a été soutenu par 235 internautes, pour une moyenne de 107 € par don, et Shrimp par 352 personnes qui ont misé en moyenne 71 €. 

 

Vendus autour de 10 €, les albums ont été tirés à 15000 exemplaires pour Le chômeur... et 10000 pour Shrimp.

Pour approfondir



Réactions

Publié par Targlup

 

C'est effectivement une belle opération de marketing pour Dargaud-Dupuis-Lombard. En comparaison, Sandawe.com, qui fait la même chose depuis deux ans et a déjà financé 9 livres (cinq sont chez les libraires), offre au édinautes 60% de la marge, plus l'album, plus des collectors comme des éditions spéciales, numérotées, des ex-libris, des albums dédicacés, etc. Ce qui est moins généreux côté MMCBD. Mais l'édition participative a le vent en poupe...

Écrit le 03/03/2012 à 09:41

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Surfing, Jim Heimann

Présentation de l'éditeur : Apportez une touche d'adrénaline à votre quotidien. Avec le calendrier perpétuel [...]

La traversée du chien, Pierre Puchot

Quatrième de couverture : « Elle se tient là, à trente kilomètres de Paris, cette immense ville-cité de la Grande Borne, [...]

Aperçu sur la littérature dite « populiste » – Un article à paraître en Roumanie

Chers lecteurs de Roumanie, Une pluie épaisse comme une soupe tombe depuis plusieurs jours sur Paris. On se croirait en automne. [...]

Livre numérique gratuit

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com