Bd , mangas et comics > Univers manga > Actualité

Le Canada et Amazon en guerre contre les mangas homo

Age sombre pour le secteur...

Par Nathalie Gentaz,Le mercredi 28 mars 2012 à 13:09:31 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Depuis un an environ, le Canada et Amazon ont multiplié les censures sur certains mangas qu'ils estimaient obscènes, mettant à mal l'industrie de l'édition du secteur. Selon plusieurs observateurs, cette censure s'appliqueraient en particulier aux mangas sur l'homosexualité. 

 

Petit rappel des dernières cas d'arrestation pour possession de mangas jugés obscènes par le Canada. En mai 2011, Tom Neely avait été arrêté par les douanes canadiennes pour avoir été en possession de plusieurs exemplaires de Black Eye, qu'il voulait amener au festival Comics Arts de Toronto. Les douaniers estimaient en effet que ces ouvrages renfermaient un contenu obscène.

 

 

 

La semaine dernière, Comics Alliance annonçait que les poursuites engagées contre l'américain Ryan Matheson avaient été abandonnées après qu'il ait accepté les négociations de plaidoyer. En 2010, le gouvernement canadien l'avait accusé de pédopornographie après avoir découvert les mangas qui se trouvaient sur son ordinateur. 

 

Et les mesures avaient été sévères : il avait pu quitter le territoire canadien où il était retenu, avec l'interdiction de se servir d'internet aux États-Unis, excepté dans le cadre de son travail. S'il avait été reconnu coupable, il aurait pu faire face à un an d'emprisonnement pour délinquance sexuelle.

 

Quant à Amazon, la firme a tout simplement retiré les yaoi de sa collection Kindle en mai dernier. De plus,  Amazon a récemment tenté d'interdire à la maison d'édition Digital Manga de publier ces ouvrages sur Kindle, due à une « violation des règles sur le contenu » en rapport avec la pornographie.

 

Selon Digital Manga,  la frontière entre pornographie et érotisme n'est pas clairement définie par Amazon, qu'il accuse de discriminer les homosexuels. 

 

« Nos ouvrages sur la romance homosexuelle ont été censurés alors que les ouvrages érotiques sous d'autres formes se multiplient. Pourquoi les relations entre hommes seraient plus choquantes que l'érotisme hétéro ? », explique la maison sur son site.

 

Selon The Mary Sue et CBR, il est évident que la politique canadienne et Amazon censure les mangas érotiques homosexuels, étiquetés trop facilement comme ouvrages pornographiques. Une politique déjà dénoncée par un site gay canadien WGLB-TB, qui regroupe historiquement toutes les actions entrepris en ce sens ici.

 

Sources : CBR , WGLB-TV , Digital Manga , The mary Sue

Pour approfondir

Mots clés :
Manga - Canada - pédopornographie - Amazon



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

pub

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Vers l'infini et au-delà : « Spoutnik », 49ème nouvelle du Projet Bradbury

Alors, bande de petits veinards, on est en vacances ? Pas moi ! Le Projet Bradbury se reposera quand il en aura terminé avec les [...]

Les écrivains et leurs lecteurs

  Je viens de lire deux ouvrages très différents qui mettent cependant en scène tous les deux des écrivains et des [...]

Surfing, Jim Heimann

Présentation de l'éditeur : Apportez une touche d'adrénaline à votre quotidien. Avec le calendrier perpétuel [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com