Lecture numérique > Usages > Actualité

Amazon supprime des milliers de référencement d'ebooks gratuits

Pilule bleue ou pilule bleue, Néo ?

Par Ania Vercasson,Le jeudi 26 juillet 2012 à 12:28:33 - 5 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

En se réveillant, les utilisateurs d'Amazon ont eut une mauvaise surprise : Amazon vient de modifier le référencement de plusieurs milliers d'e-books gratuits qui appartiennent au domaine public. En effet, à la surprise générale, les liens touchant aux e-books du domaine public que les lecteurs avaient d'ailleurs l'habitude de partager dans le Kindle Store ne sont plus viables.



 

 

Les méandres de l'Amazon, ou quand les fleuves se perdent dans la jungle numérique... Et immédiatement, la polémique naît… Est-ce un dysfonctionnement du site ou l'erreur d'un employé, ou plutôt une volonté de la part du groupe de ne plus inclure les e-books gratuits dans le catalogue pour favoriser les e-books payants ? Voilà les questions que soulève majoritairement l'acte d'Amazon.

 

Déjà en 2010, Amazon avait levé une vague de stupeur lorsqu'ils avaient annoncé le changement de politique concernant le mélange des e-books gratuits et payants dans la liste des Best-sellers. Une frayeur bien vite passée pour les auteurs qui avaient choisi de proposer leurs e-books gratuitement pour se faire connaître, puisque la liste des 10 meilleures ventes n'a pas été supprimée, juste dupliquée et séparée.

 

Pourtant, cette « surprise » n'en est pas vraiment une. Notre actualitté avait fait mention du phénomène en mai, lorsque Seth Godin avait signalé sur The Domino Projet une modification dans la librairie Kindle. Les « contenus non pertinents » allaient être supprimés sans vergogne, notamment dans le domaine des livres du domaine public où les doublons d'une même œuvre sont devenus indésirables. Une lutte contre la profusion non rentable, l'objectif était clairement énoncé depuis longtemps.

 

Ce qui change depuis la « malheureuse manipulation », c'est l'apparition des e-books libres de droit qui devient quasiment inexistante dans les résultats de recherche du catalogue. Les nouveaux ASIN laissent derrière eux un grand nombre de liens morts, supprimant par la même occasion l'historique des ventes et toutes les contributions des lecteurs (critiques et commentaires). Il est même devenu impossible de localiser rapidement d'autres livres gratuits d'un même auteur. Le schéma de Morris Rosenthal dévoilant le nouveau visage de la librairie, via FornerBook, est explicite et déroutant :

 

Avant

 

 

 

Aujourd'hui

 

 

 

 

 

Pas de grands complots à l'horizon, mais un désintérêt avoué de la part d'Amazon pour des livres « à perte », puisqu'il leur coûte l'hébergement, qui, comme on le voit, s'inscrit dans une continuité qui incite la plateforme a concentrer ses efforts (et son attention) sur des domaines plus cruciaux.

 

Quant à tous ces livres orphelins, sans référencement, ils sont bien assez grands pour se débrouiller tout seuls...

 

Pour approfondir

Mots clés :
amazon - ebook - kindle - domaine public



Réactions

Publié par Flo

 

Il est tellement évident qu'Amazon a utilisé commercialement, le fond d'ebooks gratuits pour attirer une clientèle et imposer sa liseuse mais surtout pallier l'absence d'ebooks commerciaux. Amazon est un site marchand, après tout, que l'on se demande pourquoi, un tel article.

Écrit le 27/07/2012 à 12:06

Répondre | Alerter

Publié par karine Papillaud

 

je trouve au contraire de Flo que cet article a toute sa place dans les colonnes d'Actualitté. Il n'est pas du tout évident, si Amazon fait preuve de cynisme, et encore faudra-t-il alors écrire un nouvel article avec explications du groupe, qu'il ne soit pas obligé de faire machine arrière sur la pression des utilisateurs. Des choses vues sur le net...

Écrit le 27/07/2012 à 17:25

Répondre | Alerter

Publié par patf

 

peut-être qu'actualitté pourrait proposer un article référençant les sites proposant et valorisant des e-book du domaine public comme Gallica,..

Écrit le 30/07/2012 à 07:16

Répondre | Alerter

Publié par nicolas gary

 

oui, on y pense.
mais plusieurs sites en ont déjà une liste + ou - importante.
on cherche la valeur ajoutée.

Écrit le 30/07/2012 à 09:14

Répondre | Alerter

Publié par flo

 

Karine,

Alors si vous voulez du cynisme, sachez que vous pouvez dorénavant les acheter à petits prix, elle est pas belle la vie :o)

Un bon samaritain publie tout ce qu'il trouve en ligne. Plus de 300 œuvres de classiques parfois complètes, bref des milliers d'ebooks, tous pompés de ressources libres. ( ou cet éditeur fait a chaque fois les mêmes fautes).

cherchez : La bibliothèque digitale. pis sinon, je trouve tout a fait normal qu'un site marchand, ne propose pas d'ebooks gratuits.

Écrit le 01/08/2012 à 20:29

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Vers l'infini et au-delà : « Spoutnik », 49ème nouvelle du Projet Bradbury

Alors, bande de petits veinards, on est en vacances ? Pas moi ! Le Projet Bradbury se reposera quand il en aura terminé avec les [...]

Les écrivains et leurs lecteurs

  Je viens de lire deux ouvrages très différents qui mettent cependant en scène tous les deux des écrivains et des [...]

Surfing, Jim Heimann

Présentation de l'éditeur : Apportez une touche d'adrénaline à votre quotidien. Avec le calendrier perpétuel [...]

pub

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com