Lecture numérique > Usages > Actualité

Ebooks : le marché français estimé à 0,6 % des ventes de livres

GfK, votre compagnon statistique

Le mercredi 20 mars 2013 à 19:20:57 - 1 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Faisant suite aux résultats de vente de livres, le cabinet GfK a également présenté des données concernant le marché du livre numérique. En effet, ce dernier mérite tout de même un traitement spécifique, alors que prochainement, le taux d'équipement devrait atteindre 25 millions d'appareils sur le territoire.

 

C'est que durant l'année 2012, les Français ont poursuivi leur quête de numérique, en consolidant surtout le marché des tablettes - 3,6 millions d'appareils contre 1,5 million vendu en 2011. Une augmentation de l'offre, principalement pour des machines Android, mais également du côté d'Apple, a permis une nette démarcation. 

 

Du côté des lecteurs ebook, le cabinet GfK table sur un parc estimé de 500.000 appareils d'ici la fin de l'année. « Le potentiel reste élevé. Au total, depuis l'introduction des liseuses sur le marché français en 2010, nous comptabiliserons près de 1 million de liseuses d'ici la fin de cette année et près de 25 millions de devices destinés à la consultation de Livre numérique en 2013 » soutient François Klipfel, Directeur général adjoint chez GfK Consumer Choices France.

 

 

précédent

image

image

suivant

 

 

Du côté des oeuvres et des téléchargements, on a passé le chiffre de deux millions de fichiers téléchargés, avec une progression de 80 %, qui équivaut désormais à 20 millions € - mais ne représente que 0,6 % des ventes totales de livres sur le territoire. Cependant, pour l'horizon 2015, GfK table sur 3 % de parts de marché sur les ventes d'ebooks. À mettre en relation avec les 20 % et 15 % en valeur, sur les marchés américains et britanniques, pour l'exemple. 

 

Toutefois, « GfK Consumer Choices tempère la situation dans l'Hexagone et rappelle que le développement de ces marchés s'est réalisé dans des contextes très différents du contexte français ». Et de déterminer deux points majeurs qui différencient ces marchés : 

  • Aux États-Unis, à partir de 2007, les ventes de livres numériques ont décollé sous l'impulsion de politiques de prix très agressives initiées par les revendeurs et allant jusqu'à la vente à perte. En France, depuis 2011, le prix de vente est déterminé par les éditeurs et s'impose à tous les revendeurs ce qui évite les guerres de prix. 
  • Aux États-Unis et en Grande-Bretagne, les circuits de distribution physiques se sont affaiblis depuis plusieurs années entrainant une baisse de la diffusion du livre physique au profit des marchés dématérialisés. En France, en revanche, la distribution physique reste dense et diversifiée malgré des situations difficiles pour certaines enseignes. L'ensemble de la filière se trouve face à des défis essentiels pour réussir à articuler au mieux offre physique et offre dématérialisée. 

Un point majeur aurait été de signaler que la disparition des librairies indépendantes sur les territoires américains et britanniques a pu rapprocher les consommateurs des technologies numériques. Quand un établissement fait défaut, se tourner vers un appareil permettant de télécharger un ebook en moins d'une minute, cela a de quoi séduire...

 

  Cp Gfk Cc Bilan Du March Du Livre en 2012 by ActuaLitté

Pour approfondir

photo Gary Nicolas

   

Directeur de la publication de ActuaLitté. Homme de la situation.

 

Mots clés :
livres numériques - chiffres de vente - marché français - résultats financiers 2012



Réactions

Publié par Mystery

 

"Quand un établissement fait défaut, se tourner vers un appareil permettant de télécharger un ebook en moins d'une minute, cela a de quoi séduire..."

C'est sûr que d'avoir un "livre" virtuel c'est vachement séduisant. Et puis même si les librairies indépendantes sont moins nombreuses, c'est pas une raison aux humains de se jeter comme des ânes sur le numérique pour avoir tout, tout de suite.

Écrit le 21/03/2013 à 11:41

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

#StorySeller Ecrivez, on s'occupe du reste La littérature selon Amazon , le reportage selon Arte

Ceci est un Post LT/Commentaire du reportage Un format TRES bâtard, une succession de prises de notes relatant/paraphrasant en...

L'Académie Balzac et chapitre.com, Partenaires à la recherche de nouveaux auteurs

« L'édition oublie qu'elle doit tout aux auteurs et elle laisse les nouveaux partir chez Amazon Publishing. Il est...

Et maintenant, une page de publicité : « Spot », 35ème nouvelle du Projet Bradbury

La publicité fait, qu'on le veuille ou non (en général, c'est plutôt "ou non"), partie intégrante de...

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com