Lecture numérique > Usages > Actualité

L'Europe adopte l'EPUB, et réfléchit à l'interopérabilité

Parmi d'autres problèmes liés au livre numérique

Par Nicolas Gary,Le vendredi 22 juin 2012 à 15:46:30 - 5 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Exclusif ActuaLitté : L'Europe vient de se lancer dans le format EPUB, et propose désormais de télécharger des versions de différents textes de loi, en version numérique, sans DRM (scandale ?), avec même un discret encouragement à les convertir en format MOBI, pour qu'ils soient lisibles sur des appareils tiers. 

 

Le Conseil de l'Union européenne fait donc fort : « Les livres numériques du Conseil sont fournis au format .epub. Le format .epub est un format de livre numérique ouvert que vous pouvez lire sur n'importe quel appareil à condition de disposer du logiciel approprié. » Les pointilleux reprocheront que EPUB ne soit pas écrit en majuscule, conformément aux préconisations de l'IDPF, mais la nouvelle est importante. 

 

Ainsi, à cette adresse, on pourra trouver deux importants textes : 

Version consolidée du traité instituant la Communauté européenne de l'énergie atomique

 Ce livre électronique contient la version consolidée du traité instituant la Communauté européenne de l'énergie atomique (Euratom), ainsi que ses annexes et protocoles, dans laquelle ont été intégrées les modifications apportées par le traité de Lisbonne, qui est entré en vigueur en décembre 2009.

 

Versions consolidées du traité sur l'Union européenne et du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne
Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne

 Ce livre électronique contient les versions consolidées du traité sur l'Union européenne et du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne, ainsi que leurs protocoles et annexes, tels qu'ils résultent des modifications introduites par le traité de Lisbonne, qui est entré en vigueur en décembre 2009. Il contient également la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne, qui a la même valeur juridique que les traités. Ce livre électronique est une version actualisée de la version imprimée de 2010.

 

Les deux ouvrages numériques sont gratuits au téléchargement et disponibles en 23 langues. Le choix du format EPUB est évidemment compréhensible, puisqu'il s'agit de la norme mondialement reconnue et adoptée, à l'exception d'Amazon qui continue et accentue son offre avec un format propriétaire.

 

 

 

Mais les commodités pratiques sont secondées par une réflexion plus profonde. En effet, depuis octobre 2011, l'Europe a annoncé qu'elle réfléchissait à un format standard pour les livres numériques, conformément à la demande de Neelie Kroes, alors commissaire européenne à la stratégie numérique. « Alors que le secteur de l'édition numérique se développe, nous devrions également prendre en considération la question de l'interopérabilité », avait-elle annoncé. (voir notre actualitté)

  

La logique voulait que l'EU se lance sur la piste du format EPUB, et c'est désormais chose faite. Mais une circonstance particulière accompagne également cette offre. En effet, selon les informations de ActuaLitté, une réunion de travail est prévue Bruxelles durant la matinée du 26 juin prochain.

 

Et au menu de cette table ronde, on parlera du marché émergent du livre numérique avec tout de même trois grandes orientations. 

 

Tout d'abord, la portabilité des livres numériques entre les périphériques. Comprendre, donc, l'interopérabilité, qu'empêche Amazon, avec son format propriétaire, mais qui est habilement dissimulée sous un jeu multiple d'applications pour les différents appareils. Par ce biais, on peut lire partout les fichiers achetés au site marchand, mais il n'en reste pas moins que l'on se retrouve dans une prison dorée, avec interdiction d'en sortir…

 

On évoquera également la disponibilité des ebooks au travers des États membres, et leur accès depuis l'un ou l'autre des pays. Ici, c'est plus délicat : la loi française sur le prix unique du livre numérique devrait être en première ligne. En effet, à l'occasion des débats, il avait été posé que serait obligatoire pour les revendeurs dont le siège social est situé à l'étranger, mais qui vendraient leurs ebooks en France, de se conformer à la loi. 

 

Cette clause, dite d'extraterritorialité, pourrait poser quelques problèmes, bien entendu. (voir notre actualitté)

 

Enfin, dernier point, plus vaste, c'est l'avenir du livre numérique qui sera évoqué. 

 

Bien entendu, le prix unique est également au centre des attentions, et avec lui, c'est la période qui veut cela, les accords liés au contrat d'agence, ou contrat de mandat, qui avaient valu une inspection des cowboys de Bruxelles dans les milieux germanopratins.

 

Toute cette réunion sera présidée par Detlef Eckert, directeur media et données chez DG Communications Networks, Content and Technology.

Pour approfondir

Mots clés :
Europe - conseil - livres numériques - EPUB



Réactions

Publié par TheSFreader

 

Bravo !! Voilà une décision qui va dans le bon sens !

Écrit le 22/06/2012 à 15:56

Répondre | Alerter

Publié par Llu

 

Une très bonne nouvelle.

J'espère que tous les documents de travail des différents organes de l'UE seront rapidement disponibles en epub également.

Ça serait réellement génial.

Écrit le 23/06/2012 à 15:41

Répondre | Alerter

Publié par jel

 

Le lien n'étant pas évident ;) :
http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/librairie/PDF/QC3211020FRE.epub
(version française)

Écrit le 24/06/2012 à 12:09

Répondre | Alerter

Publié par jel

 

Pour ce qui concerne l'interopérabilité.
Les 'fabricants' ont deux méthodes (principalement) pour rendre captifs leurs clients :
- méthode 'Amazon', un format propriétaire, souvent avec DRM (lisible avec des applications dédiées, mais pas pour tous les appareils.)
- méthode 'à la pomme ;)' beaucoup plus pernicieuse : étendre le format epub par des extensions propriétaires… illisibles sur d'autres appareils. Les fameux livres 'enrichis'. Le terme est assez bien choisi ;) mais ne dit pas réellement qui est le plus enrichi.

La 2e méthode est de beaucoup la plus vicieuse, car elle a la couleur de l'epub, tout en étant au-delà du standard - pour notre bien, c'est sûr !
Toute ressemblance avec un autre schéma, ne serait que pure coïncidence.

La question qui se pose :
L'UE peut-elle imposer légalement aux 'producteurs' de livres , ce qui se fait dans d'autres domaines ?

Écrit le 24/06/2012 à 12:40

Répondre | Alerter

Publié par Massimo

 

Pour info les publications officielles de l'union européenne au format ePub se trouvent à cette adresse
http://bookshop.europa.eu/fr/bundles/e-books--cbYlmep2IxFAgAAAE1qjUVbWEl/
D'autres sont à venir. Le catalogue s'étoffe

Écrit le 26/06/2012 à 14:11

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

La tête sous l'eau

Le corps, une fois dans l'eau et en profondeur, remonte toujours à la surface. Il est comme une bouée, un ballon : il [...]

Index des articles parus sur les ensablés depuis 2011 – réouverture du blogue fin août

Chers lecteurs, voici les vacances et l'occasion de lire, découvrir ou redécouvrir des auteurs oubliés. Vous trouverez [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com