Lecture numérique > Usages > Actualité

Lecteurs ebook : entre maturité du marché et concurrence des tablettes

Le livre numérique a de belles raisons de croire qu'il pourra aller loin

Par Nicolas Gary,Le dimanche 06 janvier 2013 à 11:50:27 - 2 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Les consommateurs ne manifestent plus autant d'intérêt pour les lecteurs ebook que ce n'était le cas voilà encore trois ans. Ces appareils dédiés strictement à la lecture ont vu poindre rapidement tout un monde de tablettes, inauguré par l'iPad, et selon les cabinets d'analyse, la polyvalence de ces nouvelles venues séduit bien plus. Une étude de IDC confirmerait cette tendance. 

 

 

Le txtr Beagle, lecteur ebook low cost

crédit ActuaLitté

 

 

Sur les douze mois de l'année passée, on assisterait à une diminution de 28 % des ventes de lecteurs ebook, alors que l'on n'a jamais vu une offre aussi importante et que le prix unitaire n'a jamais été aussi bas. Les conclusions d'IDC sont que 19,9 millions de lecteurs ebook ont été commercialisés l'an passé, contre 27,7 millions en 2011. Évidemment, cela ne doit pas laisser accroire que le marché meurt : simplement, il a atteint un certain seuil de maturité. Et les possesseurs d'un appareil ne remplacent pas leur lecteur tous les quatre matins. Plutôt rassurant. 

 

Sonner l'alarme... mais pas trop fort

 

D'autres études ont d'ailleurs montré des données complémentaires, assurant que pour 2013, la croissance du secteur était encore très solide. Différents pans de la population américaine aurait encore la possibilité de s'équiper : l'utilisateur de lecteur ebook est en moyenne âgé de 45 ans, à 57,2 %, et la croissance pourrait venir rapidement du côté des jeunes de moins de 12 ans, ainsi que des personnes âgées d'ici à 2014. En 2016, 60,1 % des utilisateurs de lecteur ebook auront 45 ans et plus, assurait eMarketers.

 

Mais revenons aux données de IDC : elles vont dans le sens d'une récente analyse de iSupply, un brin alarmiste, pour qui la croissance spectaculaire s'achèverait donc, après une année 2011 qui aura donc été l'âge d'or des lecteurs ebooks. 23,2 millions d'appareils ont été expédiés l'an passé, et le déclin commence, affirme iSupply. L'an prochain, une diminution de 27 % serait prévue, à 10,9 millions d'exemplaires.

 

Difficile à envisager, sachant que 23 % de la population  américaine a lu un ebook au cours de l'année passée, alors qu'elles n'étaient que 16 % en 2011. Mais c'est probablement moins la lecture de fichiers numériques que l'appareil qui le lit, que les études remettent en question : à aucun moment, les firmes ne prédisent que le livre numérique, en tant qu'oeuvre, ne sera délaissé. Les avantages des lecteurs ebook sont certes évident, en terme d'autonomie ou de confort de lecture, mais tout autant que leurs limites sont connues. 

 

L'évolution low-cost, technique... et la lecture

 

Peut-être avec des modèles comme le txtr Beagle, lecteur ebook low cost, proposé pour 9,90 €, le secteur pourrait connaître une nouvelle envolée. Toutefois, le comportement des libraires Barnes & Noble et Amazon, de l'autre côté de l'Océan, est assez explicite : on se concentre principalement sur les tablettes, laissant presque de côté les lecteurs ebook à encre électronique. 

 

Plus d'une fois, au cours de cette année 2013, on entendra que les tablettes sonnent le glas des lecteurs ebook : les études et données chiffrées pourraient donner raison, surtout lorsque l'on mesure les volumes de ventes de tablettes. Mais deux choses restent importantes : d'abord, un acheteur de tablette n'est pas un lecteur en puissance, ensuite, un possesseur de lecteur ebook est un lecteur, et le nombre de lecteur dans le monde n'est pas exponentiel. 

 

Pour Sarah Rotman Epps, consultante chez Forrester Research : « La véritable innovation apportée par les lecteurs ebook est d'avoir donné aux consommateurs un moyen pratique pour acheter des livres, sans fil, et sans même avoir à utiliser son ordinateur. Donner aux consommateurs une vitrine numérique immédiatement posée entre ses mains, c'est ce qui fait vraiment le phénomène des lecteurs ebook. » (via Wall Street Journal)

 

Si les habitudes changent, les services évoluent, certes, tout en continuant de proposer les mêmes offres. Pour Tom Mainelli, directeur des études chez IDC, « les lecteurs ebook finiront par devenir un produit de niche », les tablettes représentant un outil efficace et intermédiaire entre l'ordinateur portable et le PC de bureau, non loin du smartphone. On ne peut, bien entendu, qu'être d'accord, mais personne n'a acheté un lecteur ebook, en espérant s'en servir pour consulter ses emails, ou surfer sur le net. 

 

D'autres perfectionnements pourront venir, comme le rétroéclairage est apparu ces derniers mois. Avi Greenart, analyste chez Current Analysis, explique d'ailleurs que l'écran tactile et d'autres fonctionnalités peuvent grandement être améliorés. « Les lecteurs ebook sont nettement meilleurs aujourd'hui, qu'ils ne l'étaient simplement voilà même deux ans. » En outre, les baisses de prix ou l'apparition d'écrans couleur, avec la technologie Triton, pourraient certainement donner une nouvelle vie à ces appareils. 

 

 

Pour approfondir

Un quart des Américains a lu un livre numérique en 2011

La fin du lecteur ebook ? Tout est relatif...

La croissance pour 2013, des ereaders, toujours solide

 

Pour approfondir



Réactions

Publié par Antonio

 

Article bien intéressant. Nous expérimentons aussi avec l'usage des tablettes (et smartphones) pour la lecture et il est un fait que l'acheteur de ces terminaux n'est pas nécessairement un lecteur. Aujourd'hui on pourrait dire que ceux qui proposent de livres sur les tablettes (en particulier sous format d'application) sont comparable à des vendeurs de viande au marché du poisson. Aussi faut-il remarque que certaines limitations des lecteurs ebook traditionnels (absence de couleur, peu d'interactivité) font que ces terminaux ne soient pas adaptés pour certains types de publications. Je suis sûr que la technologie évoluera. Entre temps un essaye de vendre nos morceaux de viande chez le poissonnier...

Écrit le 05/01/2013 à 12:54

Répondre | Alerter

Publié par dormeuse

 

Mon Kindle est d'une autonomie imbattable. Ainsi je peux lire beaucoup, partout, sans craindre jamais de me trouver en panne de batterie. C'est là pour moi essentiel.

Écrit le 06/01/2013 à 08:24

Répondre | Alerter

 

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

La tête sous l'eau

Le corps, une fois dans l'eau et en profondeur, remonte toujours à la surface. Il est comme une bouée, un ballon : il [...]

Index des articles parus sur les ensablés depuis 2011 – réouverture du blogue fin août

Chers lecteurs, voici les vacances et l'occasion de lire, découvrir ou redécouvrir des auteurs oubliés. Vous trouverez [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com