Lecture numérique > Usages > Actualité

Piratage, coût du numérique, livre papier et ebook : place aux jeunes !

Et aux futurs professionnels

Par Clément Solym,Le jeudi 15 novembre 2012 à 16:09:15 - 11 commentaires

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

La promotion Master Edition 2013-14 s'en donne actuellement à coeur joie - on voit que les vacances de Noël sont impatiemment attendues. En effet, plusieurs petites infographies viennent de fleurir, présentant des synthèses du marché français du livre, sur différents sujets.

 

Nous reproduisons ici toutes les présentations dignement infographiées, avec sérieux et goût. Tout à fait.

 

Les différences de coûts entre une publication papier et sa version numérique

Travail réalisé par Marion Jeandaux, Laetitia Bresse-Poirier et Manon Cluse 

 

 

 

Les coûts de réalisation du livre papier et du livre numérique

Travail réalisé par Caroline Duchesnes, Virginie Maillart et Flora Sallot

 

 

Le piratage du livre, le serpent qui se mord la queue

Travail réalisé par Caroline Bouteillé / Marie Fouqueray / Lauriane Rollier

 

 

 

 

Le piratage du livre et l'offre légale

Infographie réalisé par : Saune – Dinh – Langlois

 

 

 

Et le petit dernier, que l'on vous invite à découvrir directement sur le site pour en profiter mieux : la chaîne du livre numérique 

Pour approfondir



Réactions

Publié par pourquoi

 

Comprends pas pourquoi les frais corrections/relecture assez important(souvent fait par pro-lexis en plus) sont incorporés au fichier numérique ?

Ce travail déjà fait pour le papier ou au pire partager avec lui ?
Si on leur demanderai les frais pour le papiers ils remettraient encore une fois ces même frais...

Ca fait un peu gonflage de chiffre...

Écrit le 15/11/2012 à 16:28

Répondre | Alerter

Publié par Pierre François Gagnon

 

En fait, d'après mon expérience pratique dans la création de ePubs de bout en bout, traités spécifiquement et personnalisés, le passage au crible des coquilles qui subsistent encore dans la version papier, suivi d'une relecture finale et des nécessaires corrections apportées par la suite, est obligé et non pas facultatif.

Écrit le 15/11/2012 à 17:43

Répondre | Alerter

Publié par jel

 

avec sérieux ?
Il ne s'agit que d'une reprise de chiffres assénés comme si c'était une vérité révélée ;)

Soyons sérieux :
Qui peut déjà dire que le prix psychologique d'un livre est de 21,10€ !
Le .10 fait extrêmement sérieux, mais ne correspond à rien !
Et quant au raisonnement, partiellement vrai et … totalement faux sur le chiffrage : le prix de l'ebook psychologique est de 12,13€.
Puisqu'on vous le dit ;)
Ah oui, mais quid du prix de l'ebook par rapport au livre de poche.
Cela relativise le .13.

Je ne parle même pas des coûts supposés de transformation d'un livre papier en ebook.
Toute personne s'étant essayé au genre sait que :
- scan : 100 pages/15mn
- corrections diverses : 1/2 journée maximum (avec des outils semi-pro, des correcteurs évolués.)
- enrichissement typo : on tombe dans le délire (les styles, vous connaissez ?).

Au total : une journée maximum de travail pour un livre de 400 pages.
Mettons 2 jours pour un non stakhanoviste ;)
1000 à 1800 € ? allez, vraiment n'importe quoi !

On se rapproche de la personne (je n'ose citer son nom) qui prétendait qu'exploiter un ebook était plus cher que pour un livre papier.

Si c'est vrai, comment font-ils aux USA ?

Écrit le 15/11/2012 à 18:36

Répondre | Alerter

Publié par Caroline

 

Ces chiffres ne sont ni devinés ni inventés, ils sont tirés d'une étude du MOTif consacrée au coût du livre numérique et ce sont actuellement quasiment les seuls chiffres existant à ce sujet.
Je vous invite à y jeter un oeil :
http://www.lemotif.fr/fr/etudes-et-donnees/etudes-du-motif/cout-d-un-livre-numerique/

Écrit le 16/11/2012 à 01:03

Répondre | Alerter

Publié par Jean-Louis Soubret

 

Le chiffres sont discutables, et ils sont discutés ici même. On nous dit qu'ils sont "sérieux" et c'est ce terme qui semble poser problème.

On pourrait substituer "officiel" à "sérieux" et on aurait peut-être un panorama plus juste.

Ces débats m'intéressent -- je constate que je ne suis pas le seul -- et ils sont illustrés avec acuité et talent. Merci aux étudiants !

Écrit le 16/11/2012 à 09:03

Répondre | Alerter

Publié par patrick Huet

 

Une question se pose, d'où viennent ces chiffres. Non pas de quel organisme, mais de quels ouvrages précis.

Si l'on veut des chiffres fiables, prenons un exemple vraiment concret. Par exemple un livre de Jean d'Ormesson (c'est juste un exemple) que son éditeur aurait numérisé et préparé en tant qu'ebook. Et chiffres à l'appui (venant de leur propre service comptabilité et sevice technique) ce que cela leur a coûté en terme de temps de travail et d'équivalent horaire.
On aurait ainsi un chiffrage de coût réel.

Je lance un appel. Si un éditeur (pas forcément celui de d'Ormesson) veut relever le défi. Pourquoi ne ne pas précéder sous contrôle d'huisser à une numérisation complète d'un ouvrage. 1 - à partir d'un livre papier existant. 2 - version totalement numérique.
Ensuite les résultats seraient transmis à la presse et nous aurions enfn une vision réelle des coûts.

Allons, messieurs les éditeurs, lequel d'entre vous serait-il prêt à jouer le jeu ?
La production intégrale d'un ouvrage sous contrôle d'huissier, le meilleur moyen d'avoir un chiffre fiable.
Patrick Huet - écrivain et fleuve-trotteur.

Écrit le 16/11/2012 à 09:18

Répondre | Alerter

Publié par B. Majour

 

Bonjour

Tant qu'à discuter d'un présupposé prix des ebooks, allons juste regarder les 20 meilleures ventes sur Kindle en France.


Voyons la réalité des prix en date du 19/11/2012.

Résultats :

Prix Min : 0,89
Prix Max : 18,99
Moyenne : 6,3955

Avec une médiane à : 5,49

Soit 10 ebooks dont le prix est inférieur ou égal à 5,49 euros.
Il y en a même onze pour être exact, dont sept inférieurs à trois euros. (35 %)

On est loin des 12,13 euros annoncés. A peine 4 ebooks sur 20 sont dans cette gamme de prix parmi les vingt meilleures ventes.


La réalité du marché est là, il suffit de la regarder.


Echantillon trop faible ?

Regardons les 100 premières ventes :

Inférieur à 1 euro : 13
Entre 1 et 2 euros : 18
Entre 3 et 5 euros : 17
Entre 5 et 7 euros : 18
Entre 7 et 12 euros : 15
Supérieur à 12 et 13 euros : 4
Supérieur à 13 euros : 15

4 % seulement sont au prix supposé de 12,13. (dont on se demande bien, alors, comment il a été calculé !)

Min : 0,89
Max : 18,99
Moyenne : 6,2636
Médiane : 5,49


Avec 58 ebooks dont le prix est inférieur ou égal à 5,49.
Et 81 % inférieurs au prix psychologique supposé. :-)

Fort de cette courte étude, j'annonce donc que le prix psychologique d'un ebook est de 5,49 euros. (Ce serait à conforter sur d'autres plates-formes de téléchargement)

Le marché existe, c'est lui qui fixe les prix.
Il suffit de le regarder.

Bien cordialement
B. Majour

Écrit le 19/11/2012 à 12:08

Répondre | Alerter

Publié par axel

 

Hello, donc il faut entre 200 et 1800 Euros pour faire un ebook et ils trouvent normal un prix psycologique à 12 Euros soit entre 16 et 150 ebook vendus pour être atteindre l'équilibre. 50% pour le distributeur? non sérieux. Celui qui se contente de faire un site et de vendre du numérique touche 7 fois plus que l'auteur!!! c'est le monde à l'envers. Si j'étais auteur je ferais mon site pour vendre à 1 Euros et je gagnerais autant.
En plus, faire un ebook à partir d'un livre papier est pas sorcier sans matériel de pro ni une grande expérience. De nombreuses personnes seraient même prêt à le faire bénévolement!!

Écrit le 01/12/2012 à 18:53

Répondre | Alerter

Publié par Patrick57

en réponse à jel  

C'est très simple, aux Etats-Unis, la grande plateforme qui a un quasi monopole a pour objectif de détruire toute le chaîne du papier. C'est à dire les librairie en particulier et les éditeurs en encourageant l'autopublication pour cette plateforme. A terme les auteurs seront exploités, rentabilisés et obligés d'écrire ce que le client demande. Ce sera une littérature stérile, fade un peu comme la télé poubelle. En Europe nous défendons le mieux possible les auteurs par le prix unique qui est fixé par les éditeurs contrairement aux Etats Unis ou c'est le distributeur qui fixe sont prix.
Je vous laisse méditer sur cette question. Quid de la littérature innovante par la découverte et l'investissement dans de jeunes auteurs de talent si l'on applique le modèle Américain?

Écrit le 07/12/2012 à 13:11

Répondre | Alerter

Publié par jel

 

Détruire toute la chaîne du papier : normal!
Si l'on remarque qu'il s'agit de numérique ;), une bonne partie ne sert plus à rien, ou a des coûts qui ne sont plus justifiés.

Numérique, 3-4 acteurs majeurs :
- l'auteur ;)
- le 'metteur en forme' (au sens epub, …)
- le lecteur
- l'intermédiaire (diffusion, mise à disposition)

Il existe des prestations additionnelles possibles (mais, à coût une fois) :
- traduction
- correction
- mise en page

Alors, effectivement , éditeurs et - plus encore - libraires ont du mouron a se faire :
Comment (pour le numérique) justifier leur utilité, le % (devenu) exorbitant pris sur la vente… ?
Rappel : part auteur = 5-15% du prix HT !

Pour ce qui concerne :
- les auteurs innovants et - supposés - de talent : facile, les coûts de publication étant quasi nuls, aucune censure ne peut les empêcher de se lancer - aucun éditeur.
L'auto-publication (électronique)est à coût 0…, pour 50-70% reversés, faites vos jeux !
- l'obligation d'écrire sous la menace, la contrainte, la torture ? Là, je m'interroge ;;))
- la littérature fade : Dieu merci (sic), on n'a pas attendu les ebooks pour connaître, publiée par des éditeurs de tous poils ;-(

Écrit le 12/12/2012 à 19:56

Répondre | Alerter

 

12

Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Vers l'infini et au-delà : « Spoutnik », 49ème nouvelle du Projet Bradbury

Alors, bande de petits veinards, on est en vacances ? Pas moi ! Le Projet Bradbury se reposera quand il en aura terminé avec les [...]

Les écrivains et leurs lecteurs

  Je viens de lire deux ouvrages très différents qui mettent cependant en scène tous les deux des écrivains et des [...]

Surfing, Jim Heimann

Présentation de l'éditeur : Apportez une touche d'adrénaline à votre quotidien. Avec le calendrier perpétuel [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com