Lecture numérique > Usages > Actualité

Stockage, archivage : quel avenir pour les livres numériques

Aucun ?

Par Nicolas Gary,Le vendredi 07 décembre 2012 à 15:23:24 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

La pérennité des supports de lecture, autant que celle des formats, pose de réels problèmes. Alors que l'on vante les mérites des capacités de stockage de nos appareils, on a tendance à confondre sérieusement stockage et archivage. Dans un cas, le fichier est bien présent, avec le risque d'être inutilisable après quelques années et des mises à jour de logiciel. Dans l'autre, l'archivage implique bien qu'il sera possible de réutiliser les documents. 

 

Avec Lettres numériques

 

 

 

 

 

 

Nombreux sont les professionnels du livre à se poser la question : les formats des ebooks que nous connaissons sont-ils conçus pour durer ? L'ePub risque-t-il de subir le même sort que les cassettes vidéos ? Et dans ces conditions, est-ce que cela vaut la peine d'investir des sommes parfois gigantesques dans la numérisation d'un catalogue ? Difficile de  répondre de manière satisfaisante à ces questions, tout simplement parce qu'on ne peut prévoir les bouleversements technologiques de demain. Voici néanmoins quelques pistes.

 

Départ précipité 

Jonathan Perrinet, (CC BY-NC-SA 2.0)

 

 

Tout d'abord, il faut distinguer le format d'un fichier et la base sur laquelle celui-ci a été élaboré. L'ePub par exemple, le format standard pour le livre numérique, est construit à partir du langage XML, base de la plupart des solutions d'archivage, de conservation et de diffusion de documents  numériques aujourd'hui. Et cela a son importance. Si nous insistons là-dessus c'est parce qu'il semble a priori plus probable qu'un nouveau format d'ebook voit le jour dans l'avenir sur cette base, qu'une refonte totale du système qui le soutient.

 

Contrairement à un livre imprimé où  les modifications ne sont plus possibles après publication, un format numérique comme l'ePub présente la particularité d'être en constante évolution c'est-à-dire qu'il peut à tout moment s'enrichir de nouvelles fonctionnalités. On connait désormais les différences entre l'ePub 2 et l'ePub 3. D'autant plus que les créateurs font en sorte de fournir les outils suffisants pour faciliter la prise en charge des documents d'une ancienne version d'une extension vers la nouvelle. Enfin, n'oublions pas que l'ePub est d'emblée conçu pour être pérennisé puisque construit à partir du XML : dès lors,  numériser un livre au format ePub c'est déjà l'archiver.

 

A contrario, les formats propriétaires (AZW, mobi) n'offrent, eux, aucune garantie de longévité. Dépendants du bon vouloir de leurs créateurs, ils peuvent très bien disparaitre en même temps que les appareils qui les supportent.

 

Compatibilité et long terme ne semblent donc pas être des caractéristiques prises à la légère par les professionnels.  C'est d'autant plus vrai avec l'XML dont la stabilité et le caractère universel l'ont rendu quasiment incontournable. Ce langage s'est rapidement imposé comme un instrument primordial dans l'élaboration des ressources en Open Access. L'objectif de celui-ci étant de permettre à un grand nombre de documents d'être consultables partout dans le monde,  on peut résolument être optimiste quant à la longévité du langage qui le compose.

 

Pourtant, comme le soulignaient déjà Stéphane Heuscher et Petter Keller-Marxer il y a dix ans, « Comme technologie, XML est soumis à la même obsolescence que les autres formats de données. Aujourd'hui, personne ne peut prédire comment XML se développera ni si XML existera encore dans 20 ans ». Notez néanmoins que le XML est aujourd'hui le langage le plus stable et le plus pérenne en informatique. Il garantit donc une certaine sécurité et une base solide à de nouveaux développements.

 

Ce qu'il faut en conclure, c'est que si aucun format n'est fait pour durer éternellement, on ne peut garantir qu'un ePub soit techniquement déchiffrable et agréable à lire d'ici plusieurs décennies. Néanmoins, le travail de conversion et de numérisation réalisé au préalable facilitera l'adaptation des catalogues à de nouveaux formats.

 

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Pourquoi écrivez-vous, Olivia Elkaim ?

  . Olivia Elkaim est l'auteur de trois romans : Les Graffitis de Chambord (Grasset, 2008), Les Oiseaux noirs de...

Une Biblioboite ? Avec quoi dedans ?

Grace à ma Biblioboite, je suis e-Bibliothécaire ambulant maintenant ! Avoir une Biblioboite c'est bien… mais s'il...

Facebook, une vraie fausse bonne idée pour les auteurs indépendants

Les auteurs — et en particulier les auteurs indépendants — ont du pain sur la planche. S'ils souhaitent être lus, ils...

pub

Sondage

Les éditeurs et la promotion des livres : paroles d'auteur

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com