Lecture numérique > Usages > Actualité

Une campagne transmedia pour le roman Fugue)s(, chez iPagination

Un dispositif 2.0 pour une sortie numérique - what else ?

Le jeudi 28 novembre 2013 à 14:58:28 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Les Editions iPagination présentent une nouvelle sortie numérique, le premier roman de Walid Hajar Fugue)s(. Cet auteur français, âgé de 32 ans, ouvre la voie à un lancement original, une campagne transmedia, « en phase avec les nouveaux enjeux du numérique », assure l'éditeur. La sortie du livre s'opérera dans les librairies numériques, mais également au travers d'un événement artistique.

 

 

 

 

Le rendez-vous est donné le 3 décembre prochain, pour un « vernissage transmedia » éphémère, qui sera doublé par une classique promotion sur les réseaux sociaux. A ce dispositif seront adjoints des book trailers. Ces vidéos présentent et dévoilent une partie de l'ouvrage par la voix même des personnages principaux - procédé encore rare. 

Matthieu se raconte des histoires pour ne pas avoir à écrire la sienne. Lisa, elle, lasse de faire l'autopsie de sa love story, pensait qu'il suffirait de prendre le train pour y mettre un point final. Quant à Salem, trop pressé de monter à bord pour regarder la direction sur le quai, il en vient à demander si c'est vraiment là qu'il voulait arriver.

Arriver, Ronnie n'aspire qu'à ça, mais parviendra-t-il à réaliser ses rêves de hip-hop sans se renier ? Sur le chemin qui sépare l'adolescence de l'âge adulte, c'est presque le même dilemme pour Céline, surtout quand ce ne sont plus seulement des papillons qu'elle a dans le ventre…

Ils se croisaient sans se connaître, se connaissaient sans se parler, se parlaient sans s'écouter. Leur rencontre ne tient qu'à un fil, qu'à une question de timing, aussi improbable que cet attentat qui frappe Paris Gare du Nord un certain 1er novembre, et vient bouleverser leurs destins individuel et collectif. Et s'il n'était pas trop tard pour se réinventer ?

L'éditeur souhaite mettre en place une nouvelle approche de la parution numérique, avec pour objectif d'accompagner les changements d'habitudes des lecteurs. Si l'on parle de « réinventer les codes historiques de la prescription littéraire », l'auteur estime pour sa part qu'internet devient l'outil premier, en tant qu'outil de partage et de bouche à oreille.

 

« Comme le Web participatif qui envoie les spectateurs dans les cinémas grâce aux commentaires laissés par leurs visiteurs internautes précédents, l'édition a besoin de partage d'opinions, de commentaires et de recommandations » explique Walid Hajar.

 

Ecrivain et internaute ne sont plus deux rôles distincts, et la multiplication des comptes Facebook ou Twitter des auteurs eux-mêmes le démontrent : le premier espace de communication reste la Toile. Difficile toutefois de parler de « prescription novatrice » : considérons plutôt que la visibilité, et le potentiel de viralité, depuis internet, est désormais impossible à négliger.

 

 

 

 

La communauté de iPagination a d'ailleurs réagi rapidement et l'éditeur a su appâter, en proposant à certains des membres, une lecture en avant-première, à l'instar d'Ellya Desbois : « Des vies qui se mêlent, dépendent les unes des autres alors que chacun pense prendre un nouveau départ. […] je pense qu'en fait, c'est le destin qui guide nos protagonistes. J'aime beaucoup la façon de présenter chaque chapitre, on sait d'avance avec qui on va voyager... »

 

Dans un communiqué, Jean-François Rigollet, fondateur et président des Editions IPagination, ajoute : « En 2020, ces jeunes nés après les années 80 formeront plus de 50% des lecteurs potentiels. Liront-ils ? Pour anticiper cette question, l'édition doit se réinventer. Le fossé est notable entre les comportements des lecteurs internautes, et les attentes des internautes lecteurs. L'approche du book trailer revisitée proposé par Hajar, entre film, clip et narration animée, revisite les mécanismes de promotion de la lecture. Quant au "vernissage transmedia", c'est un pas vers l'avenir de l'événementiel littéraire. »

Pour approfondir

photo Solym Clément

   

Journaliste ActuaLitté média et high-tech. tête pensante et roseau flexible

 

Mots clés :
transmedia - communication - internet - réseaux sociaux



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Qui a peur du grand méchant loup ? « Chrono », 50ème nouvelle du Projet Bradbury

Le temps file : déjà le 50ème texte. D'ordinaire, chaque palier en dizaine est une source de satisfaction, mais à deux [...]

Le Paris me des kids, Marcella & Pépée

Présentation de l'éditeur : La Tour Eiffel dans tous ses états comme vous ne l'avez jamais vue. Couleurs pop et [...]

Mon nom est Dieu, Pia Petersen

Présentation de l'éditeur : Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et [...]

Sondage

Un abonnement pour les livres numériques, en illimité, ça vous inspire quoi ?

 

 

 

 

 

 

 

Voir les résultats

 

© 2007 - 2014 - actualitté.com