Lecture numérique > Acteurs numériques > Actualité

L'acquisition des livres numériques coûte cher aux bibliothèques

Et les éditeurs font de la résistance

Par Xavier Thomann,Le jeudi 27 décembre 2012 à 10:50:19 - 0 commentaire

Zoom moins Zoom plus Signaler erreur Imprimer Envoyer à un(e) ami(e)

12

Pour rester dans le coup, les bibliothèques municipales vont devoir trouver un système de prêt d'ebook adéquat. À l'heure actuelle, de nombreuses questions se posent pour savoir comment ce prêt doit s'organiser, et le rapport entre les éditeurs et les bibliothèques occupe une place centrale dans ce débat. On le voit par exemple dans ce témoignage qui nous vient de la bibliothèque régionale de Williamsburg en Virginie aux USA.

 

 

Bibliothèque de l'espace Nouvel (Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid)

 dalbera, CC BY 2.0

 

 

Barry Trott, le responsable du numérique pour cette bibliothèque, a fait part au Virginia Gazette des difficultés qu'il rencontre pour constituer un fonds de livres numériques pour la bibliothèque.

 

Il apparaît que mis à part Random House, la plupart des éditeurs ne vendent pas leurs livres aux bibliothèques bien volontiers. Et quand ils le font cela représente un coût important : Barry Trott évoque entre 75 et 85 dollars pour un exemplaire, sans préciser toutefois si le nombre de lectures est limité ou non.

 

L'intéressé pense que les éditeurs sont réticents car ils ont peur de l'impact que pourrait avoir le prêt sur les chiffres de vente du livre. Or, d'après les observations des organismes militants pour le prêt numérique et les pratiques des lecteurs eux-mêmes, les gens qui empruntent continuent à se procurer des livres.

 

Quoi qu'il en soit, de nombreuses discussions auront lieu en 2013 de par le monde pour savoir quel modèle économique adopter. Le temps presse, et d'autres acteurs aux moyens plus conséquents n'épargnent par leurs efforts pour proposer une offre de prêt pour répondre à la demande... (voir notre actualitté) En attendant, les bibliothèques qui proposent des livres numériques peuvent s'attendre à voir débarquer de nouveaux clients : les tablettes et les readers étaient sous de nombreux sapins cette année.

 

 

Pour approfondir



Publier un commentaire

 

publier mon commentaire

pub

Suivez-nous

Désinscription

Les blogs de la rédaction

Interview de noob a geek : Kervala du logiciel Lecteur BD

Dans la série des interviews de développeurs de lecteurs BD nous accueillons Kervala qui travaille sur le projet lecteur bd sur [...]

Cyberbulle j'y étais... depuis mon salon

Dimanche dernier, comme tous les matins, je commence la journée en allumant l'ordi et en checkant mes Google Alertes. Et [...]

la bulle polygraphique : Laurent Roussel d'igomatiks

Bonjour Laurent, L'interview la bulle polygraphique portera plus sur vos réflexions personnelles que sur votre société [...]

 

© 2007 - 2015 - actualitté.com