Barcelone : Poudlard sauvé d'une vaste entreprise de contrefaçon

Clément Solym - 08.03.2018

Ailleurs - Barcelone marchandise contrefaçon - contrefaçon Harry Potter - contrefaçon baguettes Potter


Une fausse baguette ne fera pas la magie : la police espagnole vient d’annoncer la saisie de 10.000 objets contrefaits, dans un entrepôt de jouets. Écharpes, bonnets, cravates flanqués Gryffondor, Serdaigle et autres Serpentard : près de 305.000 € de marchandise illégale...



 

Le raid de la Guardia Civil a conduit les autorités à découvrir ce stock de produits dérivés. Selon un porte-parole, c’est une dénonciation qui a permis d’aboutir à ce stock de produits pirates. Ils avaient transité depuis la Chine vers l’Espagne, par la mer notamment.

 

Barcelone se retrouve pointée du doigt, alors que la vente de marchandise illégale est monnaie courante dans les rues de la ville. Si la police jure avoir redoublé d’efforts pour lutter contre ces pratiques, tout n’est pas encore gagné. 



 

Cependant, ce démantèlement fait partie d’une opération plus vaste pour sévir contre l’importation de contrefaçons. En tout, ce sont 9592 objets – dont un gros paquet de baguettes doublement pas magiques – qui ont été saisis. Les baguettes, justement, ont un coût d’achat inférieur à 1 €, mais sont commercialisées pour 20 €.

 

La propriétaire de l’entrepôt, une femme espagnole, âgée de 38, a été arrêtée. Pour l’heure, elle assure n’avoir pas été informée de l’origine frauduleuse de la marchandise.

 





Les histoires sans fin

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.