Étude américaine : Les jeunes lecteurs veulent des livres qui les font rire !

Fred Ricou - 09.12.2014

Ailleurs - étude - humour - âge


Les éditions Scholastic, maison d'édition américaine connue entre autres pour avoir publiée aux États-Unis, Harry Potter de JK Rowling et Hunger Games de Suzanne Collins vient de faire paraître un extrait d'une étude très intéressante sur les goûts des jeunes lecteurs de 6 à 17 ans. L'étude complète paraitra en janvier prochain et entre dans le cadre d'une étude annuelle nommée Kids & Family Reading Report.

 

L'étude a été réalisée entre le 29 août et le 10 septembre 2014 sur plus de 1000 parents et enfants et l'on peut dire que les résultats sont assez encourageants.

 

 

Les jeunes lecteurs de 6/17 ans sont 70% à répondre en premier que c'est pour rire qu'ils veulent lire des romans. Viennent ensuite les réponses : « parce que cela me fait travailler l'imagination » à 54% ; 48% répondent qu'ils aiment qu'on leur raconte une histoire inventée ; ils sont 43% à répondre qu'ils aimeraient ressembler aux personnages parce qu'ils sont intelligents, forts et courageux. 43% des jeunes lecteurs interrogés répondent qu'ils aiment lire parce que les livres leur apprennent des choses nouvelles et 41% parce qu'ils aiment résoudre des mystères.

 

L'une des autres bonnes nouvelles de cette étude c'est les 73% qui avouent qu'ils liraient plus s'ils trouvaient plus facilement des livres qu'ils aiment.

 

Dans cette même étude, on peut lire que les différentes classes d'âge n'ont pas forcément les mêmes envies quand elles lisent des livres.


En effet, les 6/8 ans aiment les personnages qui leur ressemble comme dans Susie, la Chipie (PKJ), les histoires du Dr Seuss et La Cabane magique. Les 9/11 ans sont plus attirés par les mystères et les problèmes à résoudre comme dans le Journal d'un dégonflé (Seuil jeunesse), Harry Potter (Gallimard jeunesse) et Les aventures de Super Slip (Bayard).

 
Les préados et ados de 12/14 ans vont plus s'identifier aux personnages intelligent, fort et courageux comme dans Harry Potter, Hunger Games (PKJ) ou Les aventures de Super Slip. Pour les 15-17, eux, ce sont plus des histoires qui les font oublier leurs vies réelles, l'espace d'un instant et l'on retrouve à nouveau Harry Potter et  Hunger Games, mais également Divergente (Nathan jeunesse).

 

Dans quelques semaines, nous regarderons les résultats finals de cette étude…

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?



Les histoires sans fin