Finalement, le leadership d'Adolf Hitler n'est peut-être pas exemplaire

Victor De Sepausy - 26.03.2018

Ailleurs - Adolf Hitler leader - livre jeunesse Hitler - leader Hitler exemple


Il semblerait que, somme toute, le leadership d’Adolf Hitler ne soit pas si essentiel à l'édification de l'humanité, qu’un éditeur y laisse sa réputation. Pegasus, maison d’édition indienne, filiale de B.Jain Publishing Group, fait logiquement marche arrière. Et rappelle un de ses livres pour enfants, pas des plus convaincants.



 

 

En 2016, le titre Leaders sort, ouvrage de non-fiction destiné aux enfants : il propose la biographie de 11 leaders sélectionnés par la maison. Ces derniers sont retenus pour avoir « consacré leur vie à l’amélioration de leur pays et de leur peuple ». La présence de Gandhi, Churchill, Obama ou Mandela allait de soi.

 

Celle d’Adolf Hitler n'avait manifestement pas posé plus de problèmes que cela. Au départ. Bon, on y retrouvait également Napoléon Bonaparte, Narendra Modi et Aung San Suu Kyi. Mais Adolf Hitler, définitivement, laissait un étrange goût en bouche.

 

La mobilisation mondiale, une fois que la planète a découvert l’existence de ce livre, a conduit l’éditeur à retirer le livre de la vente, après avoir pourtant cherché à défendre sa parution. 

 

Selon l'éditeur Annshu Juneja, Hitler avait été ajouté à la liste « parce que ses compétences de leader et ses discours ont influencé les masses ». D’ailleurs, le livre ne faisait « pas état de sa conduite ni de ses opinions ni même de s’il était un bon ou mauvais chef, mais simplement en décrivant quelle puissance de leadership il pouvait avoir », indiquait l’éditeur.

 

L'émouvante lettre du libraire de
Shakespeare & Co à Anne Frank

 

De quoi faire s’étrangler le Rabbi Abraham Cooper du Centre Simon Wiesenthal aux États-Unis. En effet, indique-t-il, Adolf Hitler « était un visionnaire, dont la vision a presque détruit notre planète, a déclenché la Seconde Guerre mondiale, provoquant des dizaines de millions de morts, et a fait mourir six millions de juifs durant l’holocauste nazi ».

 

Vu de cette manière, on peut comprendre, définitivement, que les autres chefs politiques ne méritaient pas une telle comparaison.

 

via Guardian





Les histoires sans fin

Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.