Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

JK Rowling défend le choix d'une Hermione noire

Fred Ricou - 22.12.2015

Ailleurs - Harry Potter - J.K Rowling - racisme


Qui aurait dit que l'annonce des trois acteurs qui vont interpréter au théâtre Hermione Granger, Ron Weasley et Harry Potter dans Harry Potter and the Cursed Child,la pièce qui se jouera en juillet 2016 à Londres aurait fait tant parler ?

 

Même si tout ce qui attrait au petit sorcier à lunettes met en émois une bonne partie de la population mondiale, les producteurs de la pièce qui raconte un épisode de la vie du héros, 19 ans après la fin du septième tome, ne s'attendait pas (ou alors peut-être un peu...) qu'en révélant les trois acteurs principaux Jamie Parker, Noma Dumezweni & Paul Thornley, la focalisation du public allait se faire sur Noma Dumezweni. En effet cette actrice anglaise, quasi-inconnue en France, est noire et pour certains, cette nouvelle passe mal. Beaucoup de fans de Harry Potter ont, en effet, en tête l'image d'Hermione grâce à l'actrice Emma Watson.

 

 

 

 

Aussitôt J.K Rowling, l'auteur de la série de livre mais également de la pièce de théâtre, a défendu le choix de l'actrice en expliquant dans un tweet (qu'elle utilise décidément beaucoup…) « Des yeux marrons, les cheveux frisés et très intelligente. La peau blanche n'a jamais été précisée. Rowling aime cette Hermione noire. ».

 

 

De plus sur son site Pottermore.com, elle a tenu à féliciter le casting « Je suis très enthousiaste face au choix de ce trio pour le casting de Harry Potter & the Curse Child. J'ai hâte de voir Paul, Jamie, et Noma donner corps et vie à Ron, Harry et Hermione adultes, l'été prochain. »
 
Selon le Dailymail,  plus de 250.000 billets ont déjà été vendu dont 175.000 en à peine 24h… Déjà un succès.
 
Cette histoire rappelle malheureusement les cris d'orfraies en août 2011 qui avaient été poussés lors de l'annonce de la mort de Peter Parker (Spiderman) et de sa relève, un adolescent afro-hispanique dans la série Ultimate.
À peine une rumeur, il en a été de même quand l'acteur anglais Idris Elba a été évoqué comme un possible James Bond dés que Daniel Craig aura raccroché son Walter PPK…



Les histoires sans fin