Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Le nouveau manuscrit de J.K. Rowling que vous ne lirez sûrement jamais

Bouder Robin - 11.07.2017

Ailleurs - manuscrit jk rowling - nouveau livre jk rowling - anecdote jk rowling


C'est la fausse bonne nouvelle du jour. J.K. Rowling vient d'annoncer avoir écrit un manuscrit jeunesse, un « conte de fées » selon ses propres mots... avant de briser tous nos espoirs de le lire un jour. Reste la drôle d'anecdote, qui se déroule pendant l'une des soirées d'anniversaire de l'auteure britannique.

 

J. K. Rowling 2010.jpg

Daniel Ogren (CC BY 2.0)

 

 

Ce qui est sympa avec les anniversaires de J.K. Rowling, c'est qu'on ne sait jamais à quoi s'attendre. L'auteure vient de répondre aux rumeurs selon lesquelles elle aurait écrit un livre politique pour les enfants, en révélant lors d'une interview par CNN qu'elle avait bel et bien écrit quelque chose. Mais tempérez vos ardeurs, vous ne lirez probablement jamais cette histoire.

 

Nul ne sait exactement de quoi elle parle, mais on sait dans quel contexte elle a été écrite. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que la maman de Harry Potter ne manque pas d'imagination... ou d'excentricité, au choix.

 

« Le thème de mon 50e anniversaire, que j'ai célébré à Halloween, même si ce n'est pas ma date de naissance, était de venir déguisé en son cauchemar le plus secret. Et je suis venue en manuscrit non publié », raconte-t-elle. « J'ai écrit la majorité de ce livre sur une robe. Donc je ne sais absolument pas si ce livre sera publié un jour, mais en tout cas il est accroché dans ma penderie en ce moment même. »

 

Mais comme il ne faut jamais dire jamais, on peut peut-être espérer que Rowling peaufine cette nouvelle histoire afin que nous puissions la lire un jour... Ou ne reste plus qu'à entrer dans le cercle privé de l'auteure pour être invité à son prochain anniversaire.

 

Science, médecine et magie : les origines d'Harry Potter dans les livres anciens


Au-delà de cette histoire de robe, J.K. Rowling a profité de l'interview pour évoquer son travail pour Lumos, organisme de bienfaisance pour les enfants, et la façon dont elle a commencé à y œuvrer. « C'était une information dans un journal à propos d'un petit garçon. (…) Il s'agissait d'une institution en République tchèque où ce garçon ainsi que d'autres enfants nécessitant une attention spéciale étaient enfermés au moins 20 h sur 24 dans un lit-cage. »

 

L'auteure a choisi de combattre l'impuissance qu'elle ressentait face à la situation pour s'engager pour les causes qui lui tenaient à cœur. Autre preuve s'il en fallait que ce sont ses peurs les plus profondes qui l'inspirent dans son quotidien...

 



Via CNN



Les histoires sans fin