Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les 375 ans de Montréal, une ville que l’on aime d’amour

Olivia Wu - 22.08.2017

Ailleurs - québéc montréal - anniversaire livre - albums jeunesse


Montréal célèbre ses 375 ans cette année ! Pour l’occasion elle a, bien entendu, mis ses beaux plus beaux atours pour séduire autant ses habitants que les nombreux touristes qui tombent en amour avec l’île. Pour la fête, la Métropole québécoise a vu son pont Jacques-Cartier s’illuminer, et accueilli Les Géants de la compagnie théâtrale Royal de Luxe, d’immenses marionnettes qui ont arpenté ses rues et qui en ont ébahi plus d’un. Les  éditeurs québécois n’ont pas été en reste et ont sorti des ouvrages pas piqués des vers. Zoom sur des albums  très diversifiés.




 

Montréal j’ai quelque chose à te dire
 

L’album réunit un aréopage de talents pour ce chœur littéraire qui chante un hymne d’amour à Montréal. Album poétique, ils sont 14 auteurs et un illustrateur à avoir participé à ce collectif initié par les éditions de l’Isatis. Parmi eux, on retrouve Élise Gravel, Christiane Duchesne, Rhéa Dufresne et Simon Boulerice, issus de l’univers jeunesse. Ils sont accompagnés par les textes poétiques de Marie-Sissi Labrèche, Catherine Mavrikakis et Rodney Saint-Éloi, plus connus pour leurs œuvres pour les adultes. Mais trêve de frontières, ils sont tous des Montréalais et représentent la variété des horizons, des accents que contient cette ville. Et les couleurs chaudes des illustrations de Philippe Béha nous font parfois oublier que Montréal se pare aussi de neige très souvent dans l’année.


 

ABCMTL
 

Les 400 coups ont aussi misé sur les beaux livres avec, entre autres, ABCMTL et Première visite à Montréal – 1912 Le début d’un siècle. ABCMTL est un abécédaire. L’auteure Jeanne Painchaud a tenu que chaque lettre présente une facette de la ville. Elle inaugure avec le mot ange pour nous indiquer celui qui est juché sur un monument de l’avenue du Parc. Il veille sur la ville insulaire qu’on appelait Ville-Marie lors de sa fondation en 1642. Aussi, il y a la lettre N pour le mot Nations, pour désigner les Amérindiens, réels premiers habitants du continent américain. À l’époque de la colonisation en 1535, l’île était alors habitée par les Mohawks. Histoire et modernité se côtoient dans ce livre riche des photos de Bruno Ricca qui a su capter la belle mosaïque qu’est la Métropole.


 

Pour les plus grands dès 7 ans, Première visite à Montréal – 1912 Le début d’un siècle est une proposition historique bien documentée avec des images d’archives saisissantes. On suit les pas d’Angélique, 13 ans, qui part de sa campagne natale pour vivre désormais à Montréal. On découvre avec elle les débuts de la modernisation de la ville avec le tramway électrique, le funiculaire qui permettait d’atteindre rapidement le sommet du Mont-Royal. La vie s’anime autour du marché le samedi, la messe le dimanche, les balades auprès de la famille, les jeux avec les voisins dans les ruelles. Mais qu’est venue faire exactement Angélique ? Nous l’apprenons à la fin du récit. Tout comme elle, le lecteur entre dans l’effervescence de la cité le cœur battant.
 



 

Montréal au fil du temps
 

Plongeon dans l’histoire de l’architecture de la ville. Illustré par Marie Bilodeau, c’est un album ludique qui invite le lecteur à trouver des bâtiments et monuments représentatifs. On s’amuse aussi à chercher un pigeon qui se pose dans chaque période historique. L’ouvrage en compte 9. Celle de 1642-1645 retrace les débuts de la colonisation. Officiellement, Montréal est fondée le 17 mai 1642 par Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve, et la religieuse Jeanne Mance. La double page proposée montre le fort construit pour accueillir la quarantaine de colons français. Amusant et éducatif, ce documentaire est publié par Bayard Canada. Vous allez tout savoir sur la croix du Mont-Royal, le Stade olympique ou la Grande Bibliothèque de Montréal. Dans la foulée de cette année anniversaire, Montréal : 375 ans d’histoire a également été édité chez Bayard.
 



Les histoires sans fin