Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Monsieur Ed, une nouvelle maisons d'édition québécoise

Olivia Wu - 13.05.2016

Ailleurs - édition - québéc - far west


Au Québec, la nouvelle maison d'édition Monsieur Ed a sorti son premier livre, Méchant Far West: le méchant qui voulait être pire, destiné aux jeunes de 8 à 13 ans. Ce récit déjanté a été créé par Marthe Pellethier (texte) et Richard Suicide alias Richard Écrapou (illustration).

 

 

On suit les aventures d'un méchant cow-boy qui sait qu'il est dans une histoire. Et tout le monde sait que dans les histoires, ça finit toujours mal pour les méchants. « Pour faire tourner le destin en sa faveur, il décide de prendre sa vie en main en faisant fumer son cheval… », raconte Alice Liénard, éditrice associée.

 

Pour ce premier tome, on plonge dans l'univers de la petite ville de Blancheville où  le méchant fait régner la terreur et sème le chaos sur son passage. Il est tellement laid et dégoûtant que même les bébés sautent de leurs landaus pour s'enfuir à son approche.

Les villageois, eux, essaient tant bien que mal de se débarrasser de cet infect individu à l'haleine répugnante. Récit réussi avec son humour absurde : il y a du suspens, de l'action, des rebondissements et on finit même par s'attacher au méchant !

 

La sortie de Méchant Far West lance officiellement Monsieur Ed dans la cour des grands. C'est une maison d'édition indépendante fondée par deux amies: Alice Liénard et Valérie Picard. Elles se sont rencontrées dans le cadre professionnel, notamment avant la faillite de La courte échelle, qui avait fait grand bruit il y a 2 ans.

 

 

« On se partage la direction littéraire et artistique. Notre ligne éditoriale est de faire de beaux livres », souligne Alice Liénard. Chez Monsieur Ed, le livre est considéré comme avant tout comme un bel objet : le papier est soigneusement choisi, le type de couverture mûrement réfléchi, l'esthétisme est important.

« On veut aussi que le lecteur voyage et soit touché par des textes porteurs d'universalité », ajoute-t-elle. « Les récits aux univers particuliers sont privilégiés [...] dans lesquels le réel et l'imaginaire se chevauchent. »

 

Pour cette première année, leur jeune catalogue sera composé de livres jeunesse, mais la littérature adulte aura également sa place. « Les deux prochaines nouveautés sont deux albums jeunesse et sortiront l'automne prochain ».

 

 

Quant au rythme de publication, « il ne sera pas soumis aux impératifs de rentabilité. Pour nous l'édition, c'est de l'artisanat. On veut publier peu, mais bien ».

 

On ne sait pas encore si Monsieur Ed traversera l'Atlantique pour proposer ses publications à la France.

 

Pour le suivre : https://www.facebook.com/editionsmonsieured/



Les histoires sans fin