Nicole Ferroni raconte les Histoires des mots sur France 4, avec Olivier Tallec

Antoine Oury - 07.08.2020

Ailleurs - Nicole Ferroni france 4 - Nicole Ferroni histoire mots - etymologie emission


Nicole Ferroni, que les auditeurs de France Inter connaissent bien, donnera aussi de la voix pour France 4, à partir du 31 août, tous les jours, sur France 4. La série Histoires de mots, comme son titre l'indique, propose dans chaque épisode un petit cours d'étymologie ludique et instructif. Toute la série est déjà disponible sur la plateforme okoo. 



2 minutes et 45 secondes pour faire le tour de l'histoire d'un mot : voici le pari de la série Histoires de mots, diffusée par France 4 à partir du 31 août et déjà disponible en intégralité sur la plateforme okoo. La réalisation des différents épisodes a été confiée à Olivier Vinuesa.

Le synopsis de la série :
 

Connaissez-vous l'origine des mots pantalon, culotte, banane, jupe, sarbacane, tunnel ou encore sandwich...? Des mots y en a des petits, des grands des gros, des doux. Et si chaque mot nous raconte une histoire, il a aussi son histoire. Simples, ludiques, avec la voix de Nicole Ferroni, « Les Histoires de mots » offrent au jeune public un voyage dans le passé pour une passionnante initiation à l'étymologie.


<

>


 
Olivier Tallec, auteur de livres pour la jeunesse, signe les illustrations du dessin animé. Il a notamment publié la série Les Quiquoi, avec Laurent Rivelaygue, aux éditions Actes Sud, Bonne Continuation, aux éditions Rue de Sèvres, ou encore la série Grand Loup et Petit Loup, avec Nadine Brun-Cosme, chez Flammarion-Père Castor.

La série est produite par HANDIDOO Films, avec la participation de France Télévisions.




Commentaires
Avec la signature de Jean Pruvost pour la partie linguistique, il n'y a pas de souci de fiabilité…

On ne peut néanmoins que regretter, une fois de plus, la disparition de l'enseignement du latin-grec, qui freine la capacité de mémorisation du contenu : les anecdotes sont toujours plaisantes mais seuls les outils fondamentaux permettent de faire de l'étymologie un mécanisme structurant et dynamique de la pensée. Mes quatre années de latin en secondaire (il y a longtemps) m'ont donné à vie quantité d'outils pour apprendre les langues vivantes et perfectionner mon français voire d'autres disciplines. Il n'y a rien d'élitiste là-dedans à la base : seul l'abandon de l'enseignement pour tous a renvoyé la discipline à la case "favorisés". Dommage…
Entièrement d'accord avec Chambaron ! Pour ma part, j'ai fait du latin jusqu'en 1ère : j'étais plutôt nulle d'ailleurs, surtout en thème, mais malgré cela, je ne l'ai jamais regretté. Je m'en suis servie toute ma vie, je m'en sers encore aujourd'hui et ne manque jamais de le démontrer à quiconque (en particulier mes petits-enfants) quand il s'agit de décrypter un mot

Mon seul regret ? ne pas avoir fait de grec, bien que j'aie appris, au fil du temps à identifier pas mal de racines.

Cette série est une bonne initiative, et puisse-t-elle susciter l'envie d'approfondir cette discipline wink
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.