Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Pauline Lévêque, "femme de.." et auto-éditée

Fred Ricou - 15.04.2014

Ailleurs - Pauline Lévèque - Marc Lévy - Pouet Pouet


Mais oui, tout le monde peut faire des livres, c'est évident !

 

Regardez, par exemple, Pauline Lévêque est journaliste cinéma. Française, elle vit à New York avec son mari Marc et son fils Georges.

 

Pauline est passionnée par le dessin depuis toujours. C'est bien !

De plus, elle aime les enfants, dont le sien, et se dit que fréquenter Leonardo Di Caprio, ben c'est pas bien rigolo tous les jours…

 

Alors Pauline, elle se décide à écrire l'histoire de « Pouet Pouet » une petite voiture rouge avec de grands yeux trop choupi qui vit de drôles d'aventures  sur les routes de France…

 

Parfois, Pauline demande son avis à Marc qui est tout content de le lui donner. Ça le sort un peu de ses longues journées à écrire devant son ordinateur. Lui aussi s'est mis à écrire quand il était encore architecte et l'on peut dire aujourd'hui que ça marche plutôt correctement pour lui…

 

Pauline a été un peu déçue quand elle a envoyé ses premières histoires de Pouet Pouet ou Beep Beep en anglais (oui, parce que Pauline écrit les histoires en bilingue) parce que les méchants éditeurs français lui ont dit que ses histoires et les illustrations qui allaient avec, étaient « dépassées ». « Mince alors ! »,  a dû se dire Pauline… « Ce n'est pas grave, je vais faire tout moi-même… »

 

Pauline est contente de tout faire elle-même et Marc est content que ça femme soit contente et l'encourage à continuer. Bon, Marc, lui, ne s'auto publie pas, non non ! Comme ses livres se vendent bien et qu'il est quand même traduit dans plus de 35 langues, ça serait quand même dommage…

 

{CARROUSEL}

 

L'avantage que Marc à, également, c'est qu'il connaît plein de gens dans différentes librairies New-Yorkaise, alors, même si elle ne le dit pas clairement, elle sait qu'il y a des chances que ça l'aide, tout ça…

 
D'ailleurs un autre Marc l'aide aussi à mettre Pouet Pouet en avant, c'est Little Marc Jacobs, de la boutique du même nom, ils sont sympa les Marc et savent reconnaître quand quelque chose est beau…

 

Le petit Georges, 4 ans, quant à lui, est très fier de sa maman, elle a déjà vendu plus de 500 exemplaires ! Pauline l'avoue au journal en ligne FrenchMorning.com « Maintenant, mon fils me met une pression dingue pour que j'écrive les deux tomes suivants » C'est trop mignon, non ?

 

En attendant, on souhaite à Pauline Lévêque beaucoup de bonheur et on ne s'inquiète pas trop pour elle, Une autre idée du bonheur, le prochain roman de Marc Lévy, son mari, paraît dans quelques jours, toujours aux éditions Robert Laffont, et l'on pense que ça devrait lui permettre de continuer à raconter les histoires de Pouet Pouet, tranquillement…



Les histoires sans fin