medias

Que font les enfants en période de confinement ? Ils lisent plus...

Clément Solym - 16.04.2020

Ailleurs - lecture numérique enfants - ebooks enfants confinement - The Insights People


Des activités à foison, des parents plus présents, et parfois même, le droit de se coucher plus tard : pour les enfants, cette retraite forcée à la maison donne l’occasion d’une drôle d’expérience. The Insights People, qui mesure l’activité des gens, s’est penché sur le Royaume-Uni, et ce que peuvent bien faire les petits en cette période.


sof_lo CC 0

 
Première réjouissance : les jeunes lecteurs passent plus de temps à lire, et mieux encore, pour le plaisir. Ils étaient 4 % à pratiquer les livres, et sont désormais 17,2 %. 

Évidemment, internet a pris une place prépondérante : Facebook a repris du poil de la bête, alors qu’il était délaissé par le jeune public, plus adepte d’Instagram et de Snapchat. Les enfants (de plus de 13 ans, âge minimal pour s’inscrire) sont passés de 7,2 % à 7,5 % d’utilisateurs. 

Et le réseau social a même redoré son blason : les jeunes l’apprécient pour sa facilité à les mettre en relation avec leurs amis, mais également parce qu’ils peuvent communiquer plus aisément avec les personnes de leur famille plus âgées. 

Mais le cabinet s’est également penché plus largement sur l’Europe, passant en revue les comportements de plus de 40.000 enfants, en France, Allemagne, Italie et Espagne. Selon le directeur d’Insights People, Nick Richardson, l’enquête montre que sur tous les territoires, les jeunes ont eu recours à des jeux vidéo old school

Au cours des dernières semaines, à domicile, les usages ont augmenté au Royaume-Uni (+12 %), en France (+59 %), Italie (+22 %) et même en Inde (+58 %). « Les familles dépoussièrent les vieilles machines qui n’ont pas été utilisées récemment », autrement dit, des consoles d’anciennes générations.

Or, la lecture n’est pas de reste : selon ce graphique, les enfants ont nettement augmenté la quantité de livres numériques lus entre avril 2019 et mars 2020.


Evidemment, le recours à Netflix n’a pas vraiment diminué, probablement une conséquence de ce que les adultes eux-mêmes ont pu augmenter leur consommation de vidéos en streaming.
 



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.