Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Québec : Un condensé de belle province...

Olivia Wu - 21.10.2013

Ailleurs - Québec - Noël - animaux


Dans l'imaginaire collectif, le Québec représente les grands espaces, la neige à foison, le caribou aux poils longs et un langage coloré. Cet automne, plein de livres s'amusent avec les clichés afin de mieux connaître et aimer cette province qui évoque encore tant d'images et de sons au XXIe siècle. Exotisme quand tu nous tiens !

 

Accrochez-vous les chums*, on commence avec un gros mot : Le petit tabarnak (La Pastèque)! Jacques Goldstyn est bien connu pour son travail, entre autres, au sein du magazine de vulgarisation scientifique Les débrouillards. L'auteur et illustrateur se fait plaisir en déclinant le célèbre juron de façon originale avec cet album. Un jeune garçon voit son père se frapper le doigt avec le marteau en plantant un clou. Classique. Le fameux mot est lâché. Et son fils de lui demander : « Ça veut dire quoi TA BAR NAK? ». Mais, le papa glapit de douleur et le petit court retrouver ses copains. Et là, leur machine de l'imagination s'emballe sur le sens du mot: « C'est une maladie mortelle; c'est le nom d'un dictateur cruel; etc. » Sur ces entrefaites, un curé intervient et éclaire leur lanterne. C'est un chouette récit où on rit de bon cœur.

 

 

 

 

 

Plongeons maintenant au fond des bois avec Le petit ours gris de la Mauricie**. La Montagne secrète réédite, 30 ans plus tard, un conte audio et méconnu du célèbre poète et chanteur Félix Leclerc. La voix de la narration et les 10 chansons du livre-disque sont celles de l'artiste Edgar Bori. Lorsqu'un ourson gris veut en faire à sa tête à la veille de l'hiver, ce n'est pas de tout repos. Aventureux, il désobéit à ses parents et prend la poudre d'escampette pour aller faire la fête. Décidé, « il court la galipote! » Mais attention, l'hiver s'annonce rude. Les illustrations de Marie Lafrance offrent un univers enchanteur et la musique de Bori est entraînante.

 

 

 

On continue dans la nature avec Les amis qui voguaient à l'aventure (Scholastic). L'auteur et illustrateur Nicholas Oldland met en scène les 3 personnages qu'il avait présenté dans trois albums précédents. Cette fois-ci, l'ours, l'orignal et le castor se retrouvent littéralement dans le même bateau, un canot en l'occurrence. Toujours partants pour un bon plan, ils décident de naviguer ensemble. Le hic : ils ne sont pas toujours d'accord. Ils veulent tous diriger ou pagayer du même côté; pire : ils finissent par se disputer ! Qui va avoir raison? Cette jolie fable pleine de rebondissements explique bien la force de l'entraide et de l'amitié.

(Disponible le 5 novembre 2013)

 

 

 

 

Place à la gourmandise avec La plus grosse poutine du monde (Bayard) ! Ce mets typique est un savant mélange de frites, de sauce brune et de fromage en grains qui fait couic-couic sous la dent. Tout juste 14 ans, Thomas lance le Projet Prodigieuse Poutine afin d'être inscrit au Livre des records Guinness. Le vide laissé par sa mère depuis ses 5 ans n'est pas étranger à ce rêve. Pour le réaliser, il sera aidé d'une galerie de personnages attachants, dont la redoutable mairesse Tartatcheff et son youyou du Sénégal, un volatile malpoli. On y apprend aussi que la poutine française est faite avec de la sauce au poivre. Pari réussi pour Andrée Poulin qui signe un récit touchant et drôle.

 

 

 

 

 

 

Et pour les plus grands, embarquons avec le capitaine et conteur Jocelyn Bérubé pour un voyage au fil du Saint-Laurent, que les Premières Nations de la vallée nommaient "le grand fleuve qui marche". À bord de son navire,  Large et Rivage (Planète rebelle), on côtoie des personnages légendaires, tels la mystérieuse coureuse de grève de Saint-Port-Joli ou le Petit-Bonhomme-sans-tête qui donne une peur bleue au pirate Barbe Noire.  Le temps d'une envolée, on accompagne la grande oie des neiges ou le huard à collier, gardien de la nature sauvage. Mais aussi une nature indomptable, car on apprend aussi qu'un capitaine véreux a signé avec le Diable afin de contrôler les vents. Mais en vain. Les vents n'appartiennent à personne et les Hommes ont appris à l'apprivoiser en naviguant avec eux. Un CD accompagne le livre pour mieux entendre le souffle du grand large.

 

 

 

 

*Chums : « Amis » en québécois

** Mauricie : « La Mauricie s'étend des rives du fleuve Saint-Laurent jusqu'au cœur de la forêt boréale sur 40 000 km². L'arrière-pays, vaste territoire boisé recouvert de lacs et de rivières […] Longtemps pays de bûcherons et de draveurs, la Mauricie a aussi développé une industrie fondée sur ses ressources hydroélectriques. » Source : http://www.bonjourquebec.com



Les histoires sans fin