Une biographie de plus de 500 pages sur J.K. Rowling va paraître au Royaume-Unis

Fred Ricou - 02.03.2015

Ailleurs - Harry Potter - j.k. rowling - Biographie


Il aurait pu l'appeler « L'autre chambre des secrets », mais il a choisi comme titre « J.K. Rowling – A bibliography 1997-2013 ».

Philip Errington est le responsable des livres jeunesse chez Sotheby's, la société internationale d'enchère et il a compilé en 544 pages différents documents officiels sur la création du plus célèbre petit sorcier de Grande-Bretagne.

 

 

Adoubé par l'auteur elle-même avec un "scrupuleusement approfondi et presque effrayant" ce volume lourd en secret est programmé pour le 23 avril 2015 prochain chez Bloomsbury Academic, la branche universitaire de l'éditeur d'origine de J.K. Rowling spécialisée dans les sciences humaines, sociales et art visuel. 

 

Philip Errington, en écrivant ce pavé voulait avant tout comme il le dit lui même "remettre les pendules à l'heure avec une recherche détaillée. Je suis très heureux que Bloomsbury m'ait laissé entrer dans leurs archives, et d'avoir pu interviewer des personnes clés. Cela pourrait servir comme une carte pour l'avenir... Vous pourrez voir comment la série Harry Potter a décollé".

 

On devrait également y apprendre que l'auteure britannique n'en pouvait plus de travailler sur le troisième tome, Le Prisonnier d'Azkaban : "J'en ai tellement marre de le relire que ce sera difficile de sourire quand je vais devoir le lire en public"." écrit t'elle dans une lettre adressée à son éditeur. On y découvre que pour le cinquième tome, L'ordre du Phénix, Nigel Newton, l'un des responsables de Bloomsbury a récupéré le manuscrit dans un sac en plastique, dans un pub avec la peur au ventre de se le faire dérober. Arrivé chez lui, il l'a caché sous son lit pour ne pas que sa femme le découvre. Une véritable histoire dans l'histoire !

 

Philip Errington l'a, avant tout, écrit pour mettre à plat toutes les rumeurs qui circulaient et qui circulent toujours sur la création de la série.

Pour le moment, son travail n'est pas annoncé en Français, mais il est possible que les fans, s'ils ne le lisent pas en anglais, écrivent à Gallimard jeunesse pour que l'éditeur puisse le traduire.



Les histoires sans fin