Universal Studios et les éditions Scholastic, main dans la main

Fred Ricou - 11.03.2015

Ailleurs - cinéma - éditions - jeunesse


Les rapprochements entre le cinéma et l'édition jeunesse se font de plus en plus. Il y a quelques jours les studios Universal ont annoncé avoir signé un contrat avec les éditions Scholastic pour, pendant trois ans, avoir la primeur de fouiller dans leur catalogue.


Ainsi, rien n'échappera désormais aux célèbres studios. Scholastic est quand même l'éditeur américain de Harry Potter, mais également de Hunger Games. Si les films de ces deux œuvres ont déjà été réalisés, Universal a déjà en projet Clifford, The Big red dog de Norman Bridwell (paru en France chez Bayard en 2007) énorme succès populaire outre-Atlantique et la série multiauteurs The 39 clues (Les 39 clés en français, également édité chez Bayard) dont le volume 1 est signé par l'auteur de Percy Jackson, Rick Riordan.

 

 

Scholastic, c'est également l'éditeur de Maggie Stiefvater (Frisson – Hachette Romans), de la série Animal Tatoo (Bayard), de Géronimo Stilton (Albin Michel), des Aventures de Super Slip (Bayard) et de Chaire de Poule.

 

Là ou en France, la situation est plus « littéraire », du moins en apparence, le président des éditions Scholastic n'hésite pas à parler surtout du côté commercial : « Être en affaires avec Universal Pictures permet à Scholastic de développer de grands films avec l'un des studios de cinéma de premier plan et il nous donne également accès […] aux parcs à thème, à la télévision, aux produits de consommation et plus ».

 

Il y a quelques mois, les studios Universal avaient déjà communiqué sur la même opération avec Penguin Random House, géant de l'édition anglo-saxonne.



Les histoires sans fin