Agence Interpol : de Mexico à Stockholm, traquer le crime

Clément Solym - 12.09.2012

Bande Dessinée - Agence - Interpol - criminalité


On verse dans les grands classiques chez Dupuis, avec la sortie de deux titres bien ficelés, mettant en scène l'Agence Interpol. De la grande criminalité, à travers le monde, et des affaires velues, servies par Marty au dessin et Philippe Thirault, au scénario. En route pour des tours du monde de la criminalité, avec Stockholm et Mexico en premières destinations. 

 

Le premier titre donne le ton : une affaire de secte, avec les arnaques classiques : l'Ordre divin du temple a minutieusement lavé le cerveau de ses adeptes, et lessivé leur compte en banque. Problème : un père de famille est parti avec ses deux filles, et son ex-femme, folle de colère et d'inquiétude, sollicite les autorités. Un agent français débarque alors à Stockholm, au titre d'observateur, pour aider les équipes locales dans leur mission. 

 

Ambiance posée, avec trafics de drogue, hélicoptère et séjours dans les boîtes de nuit underground, tout est bien réuni. Mais la trame globale reste assez classique. Heureusement, l'enquête autour de la secte donne un vrai coup de fouet - et le découpage assure un rythme fort. 

 

Agence Interpol, Stockholm

dans notre librairie

 

 

Chose d'ailleurs étonnante : l'introduction donne une couleur très morose, voire sombre, tranchée immédiatement avec une belle luminosité ouvrant sur les deux jeunes filles kidnappées par un père devenu adepte de la secte. Mais après quelques pages de cette lumière, la BD plonge de plus en plus dans des couleurs sombres pour s'achever en, pleine nuit. 

 

Mais surtout, le dessin aux visages réalistes, certes, mais légèrement abîmés, introduit un certain malaise, qui jongle bien avec le thème.

 

Mexico, en revanche, c'est du sordide. Du glauque. Des femmes kidnappées, dont le ravisseur tranche la tête, avant de se débarrasser du corps ici ou là. Cette fois, on quitte les sentiers battus de la police traditionnelle, pour suivre l'enquête d'un détective privé, sollicité par une inspectrice d'Interpol. 

 

 

Agence Interpol, Mexico

dans notre librairie

 

 

Tous deux vont parcourir la ville, compter les cadavres et se heurter à différents types de criminels locaux ; Mexico ne manque pas de rebondissements, et cet étrange couple d'enquêteurs va découvrir une noirceur lourde. Séduction, certes, entre deux morceaux de viande et trois fusillades sanglantes... Et toujours des corps décapités. Amateurs : ne surtout pas se priver, c'est vraiment délectable. 

 

Chaque titre d'Agence Interpol se lit indifféremment des précédents tomes : ces deux premiers volumes posent un cadre intéressant. Série à suivre, et qui s'ouvre avec de très bons atouts.