Amabilia, et le fantasme naît crescendo

La rédaction - 27.01.2016

Bande Dessinée - BD érotique - fantasme couple


Deux tomes composent pour l’instant Amabilia d’E.T. Raven. Le premier tome d’Amabilia est du point de vue d’un homme, celui de Simon. Lors d’une soirée costumée, un homme déambule sans trop savoir pourquoi il a accepté cette invitation. Ses pensées s’égarent sur les mains d’une inconnue qu’il a remarquée. De là, le fantasme naît crescendo. La rencontre entre les deux se fait très vite, comme des aimants ils s’attirent... 

 

par Maud Gaucher

 

 

 

 

Sans un mot, l’inconnue entraîne Simon dans un jeu dangereux où chacun résiste faiblement au désir qui pousse l’un vers l’autre. Un baiser, une caresse et la passion s’emballe. Obligés de se séparer, ils se perdent aussi vite qu’ils se sont trouvés. Simon repart seul, sauf qu’ils se retrouvent à partager le même taxi, puis la même chambre d’hôtel…

 

Le deuxième tome adopte le point de vue d’Iris, l’inconnue du bal costumé. L’histoire reprend trois mois plus tard dans son appartement. Impossible d’oublier cette nuit de sexe avec Simon, l’alchimie sexuelle entre les deux amants d’une nuit était si puissante et parfaite qu’elle tourmente encore la jeune femme… qui est déjà en couple. Son compagnon semble d’abord brutal, la rendant assez malheureuse pour que son infidélité soit presque justifiable, mais non. Iris est perdue, elle ne sait pas ce qu’elle veut faire, qui elle aime et surtout comment prendre de bonnes décisions. 

 

Amabila est une bande dessinée surprenante, composée de trois couleurs : le noir, le blanc puis le rouge que les auteurs ont utilisé avec parcimonie. Elle dégage un style graphique indubitablement sensuel et propice à l’intrigue érotique. Par ailleurs, ce premier tome est attirant, les traits sont très beaux, mais ne rendent pas les personnages parfaits et irréalistes, le lecteur peut donc s’approprier plus facilement les protagonistes. 

 

Un atout certain, car c’est l’histoire d’un fantasme. Si le graphisme est original, ce n’est hélas pas le cas pour les dialogues. Le lecteur pourrait se lasser des phrases types, notamment du fameux « fais-moi l’amour comme une bête » là où le silence aurait peut-être été mieux. Cela n’enlève en rien des multiples qualités de ce premier tome et dont l’intrigue, bien qu’assez classique et peu développée, emporte avec efficacité et une certaine avidité le lecteur jusqu’à la dernière case. Le deuxième tome est tout aussi beau que le premier. Les auteurs ont développé le mystérieux personnage d’Iris. 

 

 

 

Le lecteur rencontre alors une femme emprisonnée mentalement par la bienséance et ses désirs inassouvis, une femme qui ne sait pas ce qu’elle veut. Pour le plaisir des lecteurs, Iris ressasse les souvenirs de cette nuit avec Simon et cela donne des scènes de sexe oniriques sublimes. Finalement, l’intrigue est bien plus complexe que le premier tome semblait le laisser croire et derechef, la dernière case, un cliffhanger, vient obliger le lecteur à se demander si la suite est pour bientôt.


Pour approfondir

Editeur :
Genre :
Total pages :
Traducteur :
ISBN :

Amabilia - tome 1

de Et Raven

TOME 1. NUE SOUS LE MASQUE Une soirée costumée. Simon s'ennuie à mourir jusqu'au moment où il croise le regard chaleureux d'Iris. Le désir monte entre les deux jeunes gens. Ils s'éclipsent de la soirée, prennent un taxi et s'excitent mutuellement. C'est une fois dans l'ascenseur de l'hôtel de Simon que les choses deviennent plus sérieuses. Désir, envie et plaisir les accompagneront toute la nuit.

J'achète ce livre grand format à

J'achète ce livre numérique à 4.49 €